Tensions Iran-USA : Nouveaux tirs de roquette sur une base irakienne abritant des troupes américaines

GEOPOLITIQUE L'origine des tirs, qui surviennent six jours après la riposte de l'Iran contre les Etats-Unis, n'est pas connue

P.B. avec AFP

— 

La base d'Al-Assad en Irak (illustration).
La base d'Al-Assad en Irak (illustration). — Nasser Nasser/AP/SIPA

La tension reste vive au Moyen-Orient. Des roquettes se sont abattues près d'une base irakienne abritant des troupes américaines  ce mardi, indiquent des sources militaires à l'AFP.

L'origine du tir n'était pas connue dans l'immédiat.  L'armée n'a pas indiqué, dans son communiqué, combien de roquettes Katioucha avaient été tirées sur la base de Taji. Deux Irakiens ont été blessés dans l'attaque, ont indiqué des sources médicale et policières à l'AFP.

Tirs quotidiens dans la zone verte

C'est la base aérienne de Camp Taji, dans le nord de l'Irak, qui a été visée. Les tirs interviennent six jours après la riposte iranienne, qui avait lancé une quinzaine de roquettes contre deux bases utilisées par l'armée américaine, le 8 janvier. Plusieurs missiles ont également touché une autre base dimanche, alors que l'Iran a indiqué avoir riposté à la frappe américaine ayant éliminé le général Soleimani début janvier.

Les tirs de roquette contre les intérêts américains – dont l'ambassade dans la zone verte de Bagdad – ont repris quasi quotidiennement, alors que le Parlement irakien a voté le départ des troupes étrangères du pays.