« Impeachment » de Trump : L’acte d’accusation va être transmis au Sénat, le procès débutera le 21 janvier

POLITIQUE La Chambre devrait voter mercredi, puis le procès débutera au Sénat dans la foulée mais on n'entrera dans le vif du sujet que mardi prochain

20 Minutes avec AFP

— 

La Speaker démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi, le 9 janvier 2020
La Speaker démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi, le 9 janvier 2020 — CHINE NOUVELLE/SIPA

Le calendrier se précise. La Chambre des représentants votera mercredi pour transmettre au Sénat l’acte d’accusation contre Donald Trump, a déclaré ce mardi la chef des démocrates au Congrès Nancy Pelosi. Le procès débutera dans la foulée au Sénat, sans doute jeudi, avec différents points de procédure, mais on entrera dans le vif des débats le mardi 21 janvier, a annoncé le chef des républicains, Mitch McConnell.

« La Chambre va désormais passer au vote, mercredi 15 janvier, sur la transmission des chefs d’accusation » adoptés en décembre contre le président républicain – abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès – et sur l’équipe d’élus qui portera l’accusation au Sénat, a annoncé Pelosi à l’issue d’une rencontre à huis clos avec son groupe parlementaire.

Bataille en vue pour entendre de nouveaux témoins

Nancy Pelosi choisira dans le même temps l’équipe de « managers » de la Chambre, qui joueront le rôle des procureurs au Sénat. En face, la défense de Donald Trump sera assurée par le conseiller juridique de la Maison Blanche Pat Cipollone et l’avocat personnel du président américain, Jay Sekulow, et le chef de la Cour suprême John Roberts présidera les débats.

La grande inconnue reste pour l’instant la question des témoins. Après l’ouverture du procès cette semaine, les sénateurs voteront mardi pour autoriser, ou pas, l’audition de nouveaux témoins, notamment l’ex-conseiller à la Sécurité nationale John Bolton et le chef de cabinet de Donald Trump, Mick Mulvaney. Avec 47 voix, les démocrates auront besoin de l’aide de quatre élus républicains. Plusieurs, comme Mitt Romey, ont déjà indiqué qu'ils souhaitent entendre ce qu'avaient à dire ces témoins ayant assisté directement au feuilleton ukrainien.

Le procès, lui, pourrait durer entre deux semaines (si les républicains parvenaient à voter pour acquitter Donald Trump dès le début, ce qui semble improbable) et un mois, si les démocrates obtiennent gain de cause sur les témoins. Dans tous les cas, Donald Trump devrait au final échapper à une destitution : avec un vote à la majorité des deux tiers, il semble à l’abri d’une défection massive de 20 sénateurs républicains.