Incendies en Australie : Non, ces photos ne montrent pas des dromadaires abattus cette semaine

FAKE OFF Un post Facebook viral prétend montrer les photos de certains des 10.000 dromadaires qui devaient être abattus cette semaine en Australie

Alexis Orsini

— 

Les photos hors contexte de dromadaires qui circulent sur Facebook.
Les photos hors contexte de dromadaires qui circulent sur Facebook. — capture d'écran/Facebook
  • En Australie, une battue visant à abattre 10.000 dromadaires considérés comme nuisibles devait être réalisée cette semaine.
  • Un internaute prétend diffuser les images de certains de ces animaux morts sur Facebook, dans un post devenu viral.
  • Mais il utilise en réalité des images vieilles de plusieurs mois, sorties de leur contexte.

La nouvelle avait ému plusieurs internautes ou personnalités – dont Hugo Clément – cette semaine :  le recours annoncé, en Australie, à des snipers pour abattre, depuis des hélicoptères, 10.000 dromadaires sauvages.

Une décision qui vise à se protéger contre la menace que représentent ces animaux pour la population, eux qui s’approchent toujours plus près de certaines localités du pays à la recherche d’eau, en pleine période de sécheresse.

Sur Facebook, un internaute prétend montrer les premières images des dromadaires abattus à cette occasion. « Voilà, les salopards de snipers sont à l’œuvre et déjà près de 1.500 dromadaires ont été tués », affirme ce post partagé près de 9.000 fois en l’espace d’une journée.

Mais les quatre photos qui l’illustrent – l’une montrant des dromadaires fuyant un hélicoptère, et les trois autres des cadavres de ces animaux – ont été prises bien avant l’annonce de cette battue, qui devait débuter mercredi 8 janvier.

FAKE OFF

Contactée par 20 Minutes, l’Anangu Pitjantjatjara Yankunytjatjara, la zone d’administration locale aborigène ayant annoncé l’abattage sur sa page Facebook, n’a pas été en mesure de nous indiquer avant la parution de l’article si l’abattage avait bien commencé à la date prévue.

Toutefois, la photo montrant des dromadaires tenter d’échapper à un hélicoptère reprend l’illustration du court-métrage « Judas Collar », mis en ligne sur Vimeo le 3 novembre 2019. qui raconte le parcours d’un chameau utilisé comme traqueur par des chasseurs cherchant à éliminer son troupeau.

On trouvait en outre trace dès août 2019, dans un article du New Daily, de l’image du fusil braqué en direction de cadavres de chameaux et de celle montrant une pile d’animaux morts, prise par Jack Carmody, gérant d’une ferme australienne.

Enfin, le cliché du chameau mort avait été mis en ligne en octobre dernier pour illustrer un article amateur racontant le déroulement d’une telle battue – ce type d’opération est en effet courant en Australie, où les dromadaires s’attirent les foudres d’une partie de la population les considérant comme nuisibles - au même titre que les kangourous.