Crash en Iran : Les experts ukrainiens ont obtenu l’accès aux boîtes noires, annonce Kiev

AVION L’Ukraine a envoyé une cinquantaine d’experts en Iran pour participer à l’enquête sur le crash d’un Boeing 737 d’Ukraine International Airlines à destination de Kiev, qui a fait 176 morts

20 Minutes avec AFP

— 

Un Boeing ukrainien 737 avec 176 passagers s’est écrasé après son décollage près de Téhéran.
Un Boeing ukrainien 737 avec 176 passagers s’est écrasé après son décollage près de Téhéran. — AFP

Deux jours après le crash d’un Boeing d’Ukraine International Airlines en Iran, qui a fait 176 morts, les experts ukrainiens présents pour enquêter ont obtenu des autorités de Téhéran l’accès aux boîtes noires, a annoncé la diplomatie ukrainienne, ce vendredi.

« Notre équipe a maintenant obtenu l’accès aux boîtes noires » et aux débris de l’avion, a déclaré Vadym Prystaïko, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, au cours d’une conférence de presse. « Toutes ces informations sont en train d’être analysées », a-t-il précisé.

Sept hypothèses, selon Kiev

L’Ukraine, qui a envoyé une cinquantaine d’experts en Iran pour participer à l’enquête sur le crash, a également remercié les Etats-Unis, ce vendredi, pour lui avoir transmis des « informations importantes » sur le crash.

Kiev a dit jeudi examiner sept hypothèses de travail, parmi lesquelles un tir de missile sol-air de type TOR fabriqué en Russie, une collision avec un drone ou un objet volant, un accident dû à des problèmes techniques ou encore une explosion « terroriste » due à une bombe à bord de l’appareil.

La thèse du tir de missile iranien soutenue par plusieurs pays

Le crash a fait 176 morts, Il s’agit principalement d’Iraniens et de Canadiens, mais aussi de onze Ukrainiens dont neuf membres de l’équipage. Le drame est intervenu quelques heures après le tir de plusieurs missiles iraniens ayant visé deux bases hébergeant des militaires américains en Irak, en réaction à l’assassinat du général iranien Soleimani quelques jours plus tôt dans une frappe américaine.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a dit vendredi que le Boeing ukrainien avait « probablement » été abattu par un missile iranien, tout en précisant que les Etats-Unis allaient « laisser l’enquête se dérouler avant de tirer toute conclusion définitive ». Le Canada, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont également déclaré que le Boeing avait sans doute été abattu par un missile iranien, tandis que Téhéran assure avec certitude que l’avion n’a « pas été touché par un missile ».