Floride : Une conférence masculiniste se donne pour mission de « féminiser » les femmes

MISOGYNIE Seuls des hommes figurent parmi les intervenants, dont l'instigateur de la conférence qui dit avoir pour mission « la destruction de l'ordre social féministe »

20 Minutes avec agence

— 

Lors de la manifestation féministe "Nous toutes" à Paris, le 24 novembre 2018.
Lors de la manifestation féministe "Nous toutes" à Paris, le 24 novembre 2018. — AFP

Des masculinistes américains organiseront du 1er au 3 mai prochain la conférence 22 Convention à Orlando (Floride). Son slogan, « Make Women Great Again », a été choisi en référence à celui de Donald Trump. Selon les responsables, ce colloque a vocation à devenir « l'événement de mansplaining du siècle ». Ils proposent en effet d'aider les femmes à devenir... parfaites, rapporte Orlando Weekly.

A cette occasion, les participantes recevront donc des « conseils » dispensés par des intervenants, tous masculins, qui leur expliqueront notamment à quel point le féminisme est nocif. Après avoir déboursé près de 2.000 dollars, ou presque 1.000 pour celles qui auront profité d'une promotion, ce public 100 % féminin écoutera notamment des discours sur comment « devenir l'épouse suprême ».

Ces hommes imposent leur idéal

Des hommes seront chargés de leur démontrer, entre autres, comment leur féminité peut être « boostée » et comment leur corps peut être entretenu « pour éviter l'obésité ». Tout en imposant sur elles leur vision de la beauté, des relations amoureuses et des critères pour trouver un compagnon. La question de la maternité sera également abordé. Les participantes devront alors écouter en quoi l'absence de contraception a des bienfaits sur elles, ce qui leur permettrait d'avoir « un nombre infini de bébés ».

Parmi les intervenants se trouve Anthony Johnson, à l'origine de la conférence. Il indique avoir pour mission de détruire « l'ordre social féministe ». Alexander Coates, présenté comme un « gourou du fitness [...] touchant l'esprit des hommes et le cœur des femmes » ainsi que plusieurs personnalités d'extrême-droite, très actives sur les réseaux sociaux, seront également présents.

Le site Internet de 22 Convention déplore que « les femmes d'aujourd'hui apprennent à davantage se comporter comme des hommes ». Les organisateurs expliquent que, selon eux, cette situation perturbe l'ordre des choses et fait courir le monde à sa perte en causant divorces, dépression et graves dysfonctionnements. « Pourquoi ne passeriez-vous pas un weekend à écouter des hommes qui 'vous enseigneront comment avoir autant de bébés que vous voulez', mesdames ? », finira par ironiser Orlando Weekly.