La femme la plus riche d'Allemagne victime d'un chantage à la sex-tape

ALLEMAGNE Le gigolo avait un complice qui filmait les scènes...

Avec agence

— 

 Susanne Klatten, la femme la plus riche d'Allemagne.
 Susanne Klatten, la femme la plus riche d'Allemagne. — Frank Rumpenhorst/EPA/SIPA

La bonne vieille technique du chantage à la sex-tape. La femme la plus riche d'Allemagne, Susanne Klatten, se trouve dans l'embarras ce dimanche après la révélation d'une enquête sur une affaire de chantage d'un ex-amant suisse qui lui réclamait plusieurs millions d'euros.

Actionnaire du constructeur automobile BMW, Susanne Klatten, qui contrôle aussi le groupe de chimie Altana, aurait payé 7,5 millions d'euros à un Suisse, Helg Sgarbi, afin d'empêcher qu'il publie des photos et vidéos compromettantes de leur liaison, selon le quotidien populaire allemand «Bild».

«Conséquences fâcheuses dans l'opinion publique»

L'héritière de la dynastie Quandt, mariée et mère de trois enfants, «a déposé une plainte en janvier 2008 pour escroquerie et chantage auprès du parquet de Munich», a indiqué le porte-parole de la plaignante dans le «Bild». Et ce, «sans tenir compte des conséquences fâcheuses dans l'opinion publique».

Femme discrète, blonde, aux yeux bleus, âgée de 46 ans, Susanne Klatten «a pris cette décision parce qu'elle s'est aperçue que la relation avec Monsieur S. avait exclusivement un motif criminel. Dès le départ, l'objectif était de l'escroquer et de la faire chanter», a ajouté son porte-parole.

D'autres millionnaires victimes du chantage

L'ex-amant a commencé à la faire chanter à l'automne 2007 en lui demandant d'abord un prêt de plusieurs millions d'euros avant d'exiger une rançon d'un montant beaucoup plus élevé, a-t-il précisé. Aucune photo ni vidéo n'ont été rendue publique à ce jour. Plusieurs journaux européens affirment que d'autres femmes multi-millionnaires auraient également été l'objet de chantages du «gigolo suisse» il y a un an.

Selon la presse italienne, le maître-chanteur avait un complice italien de 63 ans, Ernano Baretta, qui filmait les ébats amoureux dans des hôtels de luxe, caché dans une chambre voisine. Selon l'agence autrichienne APA, les deux hommes ont été arrêtés en Autriche le 14 janvier 2008 et aussitôt extradés vers l'Allemagne.

L'ex-amant demande 40 millions d'euros

Susanne Klatten aurait mis fin à son aventure extra-conjugale de trois mois quelques semaines après avoir versé 7,5 millions d'euros au gigolo, selon le journal italien «Il Giornale». Ensuite, l'ex-amant aurait exigé quelque 40 millions d'euros sous peine de divulguer des images compromettantes, selon la presse allemande.

La justice allemande mène une enquête depuis quelques mois sur ce sujet. Le prévenu, âgé de 41 ans se trouverait en détention provisoire depuis quelques semaines en Allemagne. La justice italienne enquête également de son côté, alors que des éléments confidentiels du dossier d'instruction ont fui ce week-end dans la presse italienne.