Italie : Une préfète a été arrêtée par la police après avoir reçu un pot-de-vin

CORRUPTION La remise d’argent liquide a conjointement été organisée entre les forces de l’ordre et une entrepreneuse locale

20 Minutes avec agences

— 

Billets de banque tenus dans une main (photo d'illustration)
Billets de banque tenus dans une main (photo d'illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

La préfète de Cosenza en Calabre, dans le sud de l’Italie, a été placée en état d’arrestation. Elle a été suspendue après avoir été filmée en train de recevoir un pot-de-vin, a annoncé ce jeudi le ministère de l’Intérieur italien.

Paola Galeone, 58 ans, a été assignée à résidence dans son logement à Tarente, dans les Pouilles, sa région d’origine. La ministre de l’Intérieur Luciana Lamorgese, ex-préfète de Milan, l’a suspendue de ses fonctions.

Une fausse facture

À son insu, Paola Galeone, 58 ans, avait été filmée par des caméras de la police en train d’empocher le 28 décembre un dessous-de-table de 700 euros d’une entrepreneuse locale, Cinzia Falcone, 46 ans, qu’elle considérait comme une amie. Selon les enquêteurs cités par le Corriere della Sera, la préfète avait demandé le 23 décembre dernier à Cinzia Falcone d’émettre une fausse facture pour 1.200 euros, en gardant pour elle 500 euros.

La facture était officiellement motivée par des frais occasionnés par l’organisation par Cinzia Falcone d’un congrès à Cosenza, consacré à la violence contre les femmes. La préfète a été trahie par son amie, dirigeante d’un centre d’accueil et présidente de l’association interculturelle Animed, qui l’a dénoncée à la police.

La police a suivi la scène en direct

La remise de l’argent en liquide, organisée en accord avec la police, a eu lieu le 28 décembre dans un bar situé juste en face de la préfecture. La police avait placé un micro et une mini-caméra sur Cinzia Falcone. Elle avait aussi photocopié les billets de 50 euros.

La préfète, qui en Italie est le chef de la police locale, a été arrêtée à la sortie du bar par une équipe de policiers qui avaient suivi la scène en direct à distance. La police a effectué des perquisitions dans ses bureaux pour contrôler tous les documents administratifs qu’elle a signés.