Irak: Royal Jordanian et Gulf Air suspendent leurs vols vers Bagdad

AVIATION D’autres compagnies, comme Qatar Airways, pourraient prendre la même décision

20 Minutes avec AFP

— 

Un A320neo de la Gulf Air.
Un A320neo de la Gulf Air. — Airbus SAS

Deux compagnies aériennes du Moyen-Orient ont suspendu leurs vols vers Bagdad vendredi, après l’assassinat par les Etats-Unis d’un puissant général iranien aux abords de l’aéroport international de la capitale irakienne.

La ville de Nadjaf également concernée

La compagnie jordanienne Royal Jordanian a indiqué dans un communiqué avoir « décidé de suspendre les vols entre Amman et Bagdad (…) jusqu’à nouvel ordre, à la lumière de la situation sécuritaire à Bagdad et dans son aéroport ». Les vols vers d’autres villes irakiennes sont maintenus. Royal Jordanian assurait 18 vols hebdomadaires entre Amman et Bagdad. La compagnie nationale de Bahreïn, Gulf Air, a elle aussi annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre de ses vols vers Bagdad mais aussi ceux vers la ville sainte de Nadjaf « pour des raisons sécuritaires ».

D’autres compagnies aériennes ont indiqué suivre la situation en Irak avant de prendre une décision. Un porte-parole de Qatar Airways par exemple a affirmé que les vols vers Bagdad étaient pour le moment maintenus, mais qu’ils seraient annulés en cas « d’escalade ».