Comment les sites de rencontres gèrent-ils les stars sur leurs applications ?

DATING L'application de rencontres Bumble a bloqué le compte de l'actrice Sharon Stone 

Jean-Loup Delmas

— 

Sharon Stone à Madrid
Sharon Stone à Madrid — Miguel Cordoba/SIPA
  • C’est le tout dernier fail de 2019 : Sharon Stone s’est fait bloquer son compte Bumble car des utilisateurs l’avaient pris pour un fake.
  • Comment les sites de rencontres composent avec les célébrités venues chercher l’amour (ou autres) sur leur application ?
  • Entre excès de modération et promesse de traitement « normal », pas tous les jours facile d’être une star sur ces réseaux.

En vous souhaitant une bonne année 2020, on en profite pour vous dire qu'on espère que 2019 s’est terminée de meilleure manière que pourSharon Stone. La star a vu Bumble, une application de rencontres, bloqué son profil. La raison évoquée ? Le site de rencontres pensait avoir à faire à un fake et une usurpation d’identité. Comment gérer les personnalités connues venues chercher l’amour sur la Toile plutôt que sur les marches du palais des festival de Cannes ?

« On les gère comme tous les autres », tranche Jérôme Rivière, vice-président marketting chez Meetic Groupe France. Le raisonnement est simple : si la promesse est que tout à chacun peut trouver l’amour, autant ne pas faire de différences de traitement.

Amour, gloire et compte certifié

Il l’avoue, le fail de Sharon Stone aurait pu se passer sur leur site aussi, où « on fait la chasse au fake et à l’usurpation d’identité ».Tinder explique que depuis 2015  l’application offre la possibilité de vérifier les profils de célébrités et personnalités publiques. Les comptes officiellement certifiés sont identifiables grâce à un badge bleu. Zèle de modération ou label de certification, la logique est la même : un site de rencontres repose sur un pivot : la personne en face est réelle et sincère. Pas question donc de lésiner sur la vérification, selon eux.

Le procédé sera même plus complexe pour Sharon Stone que pour vous et moi. Sur Meetic comme sur Bumble, sa photo risque effectivement d' être prise pour un fake et d’être invalidée. « Quand une personne crée un profil, son compte est vérifié en quinze minutes par une équipe de modérateurs qui veille sept jours sur sept et 24 heures sur 24 », indique Jérôme Rivière.

Sharon Stone trouvera-t-elle l’amour ?

La photo est notamment passée au peigne fin : pas de nudité, pas de trash, un visage visible... mais également une recherche d’image pour voir si la photographie n’a pas été volée ailleurs. Dans le cadre de Bumble, ce ne sont même pas des modérateurs mais de simples utilisateurs qui ont signalé le compte, « trop beau pour être vrai », et s’imaginant un fake.

L’actrice de Basic Instinct ne pourra donc jamais trouver le prince charmant sur Internet ? Rassurez-vous, rien n’est perdu pour elle. Meetic nous explique la marge de manœuvre pour la star. Quand une photo est invalidée, le motif de ce refus est indiqué à l’usager. En l’occurrence, Sharon Stone a dû savoir qu’on l’avait prise pour une autre. Ne lui reste plus qu’à contacter l’équipe de modération et prouver son identité, notamment avec des papiers officiels. Rien de très compliqué en somme.

L’amour au naturel

Aussi cocasse que cette histoire puisse paraître, elle interroge : pourquoi sommes-nous si étonnés de voir une star sur une application de rencontres ? Pour notre défense, ces sites sont avares de paroles concernant les célébrités. Jérôme Rivière explique : « On veut offrir l’amour au plus de personnes du quotidien possible, si on a des stars on ne communiquera pas dessus, cela casserait l’idée de rencontres de tous les jours. On ne vend pas de l’exception, mais du réel. »  Tinder commente lui sobrement qu'il ne communique simplement pas sur les stars présentes sur son application, sauf en cas de partenariat.

Si Sharon Stone déprime trop de ne pas pouvoir se mêler aux simples mortels, elle pourra toujours se consoler en allant sur Raya, site de rencontres réservé aux célébrités. Et tant pis pour les amateurs d’histoire d’amour transcendant les classes sociales, le romantisme c’est so 2019 de toute manière.