Tickets de caisse : L’Allemagne fait l’inverse de la France et les rend obligatoires

CONSOMMATION Le gouvernement allemand veut ainsi lutter contre la fraude fiscale

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un ticket de caisse
Illustration d'un ticket de caisse — DURAND FLORENCE/SIPA

En Allemagne, les petits commerces et les restaurateurs devront délivrer systématiquement un ticket de caisse à partir du 1er janvier 2020, rapporte La Croix. Jusqu’à présent, c’était au client de réclamer le justificatif. Le gouvernement souhaite ainsi lutter contre la fraude fiscale liée aux manipulations de caisses qui coûterait environ 10 milliards d’euros par an à l’Etat.

Les commerçants et restaurateurs concernés ont jusqu’au 1er septembre 2020 pour installer un système de caisse certifié visant à éviter les fraudes. Ils dénoncent une mesure à contre-courant de l’époque actuelle. « Imaginez la montagne de papier que nous allons produire », regrette ainsi le gérant d’une boulangerie de Berlin, cité par le quotidien.

La France veut progressivement en finir avec les tickets

Certaines organisations de défense de l’environnement, comme Bund, déplorent également cette loi qui va produire des déchets. De son côté, la chancelière Angela Merkel a défendu ce projet tout en admettant qu’il fallait trouver des « solutions » pour ne pas utiliser de papier « en ces temps de numérisation de l’économie ». L’envoi d’un ticket par mail est une alternative déjà prévue par les autorités du pays par exemple.

La Fédération des boulangers d’Allemagne a réclamé l’instauration d’un montant en dessous duquel aucun ticket ne serait délivré. Comme en France, où l’Assemblée nationale a voté la fin de l'impression systématique des tickets de caisse pour les transactions inférieures à 30 euros d’ici 2022.