Affaire Epstein : Le FBI enquête sur Ghislaine Maxwell, qui est toujours introuvable

ETATS-UNIS Ghislaine Maxwell, qui est accusée d'avoir jouée les rabatteuses pour Jeffrey Epstein, fait profil bas depuis l'été dernier

P.B.

— 

La Britannique Ghislaine Maxwell est accusée d'avoir joué les rabatteuses pour Jeffrey Epstein.
La Britannique Ghislaine Maxwell est accusée d'avoir joué les rabatteuses pour Jeffrey Epstein. — Montage 20 Minutes / Photos Sipa

Mais où est Ghislaine Maxwell ? Introuvable depuis l’été dernier, cette Britannique qui est accusée d’avoir recruté des jeunes filles mineures pour Jeffrey Epstein, est visée par une enquête du FBI, selon Reuters. Les autorités américaines s’intéressent à d’autres personnes suspectées d’avoir facilité ou participé au trafic sexuel autour du financier américain qui s’est suicidé l’été dernier. L’identité des autres suspects n’a pas été précisée.

A ce stade, Ghislaine Maxwell n’a pas été inculpée. Cette mondaine franco-britannique présentée par plusieurs accusatrices d’Epstein comme la « Madame » du réseau, se terre depuis juillet dernier. Elle a été photographiée dans un fast-food californien au mois d’août, mais la photo pourrait avoir été mise en scène. Depuis, les journalistes du monde entier ont tenté de remonter une piste allant de la Provence au Massachusetts en passant par le Brésil, sans succès.

Appel à témoins en France

La fille du magnat des médias britanniques Robert Maxwell a rencontré Jeffrey Epstein au début des années 1990. Tour à tour décrite comme sa compagne ou une simple amie, c’est elle qui l’a présenté aux VIP du monde entier, de Bill Clinton au Prince Andrew. Mais plusieurs accusatrices d’Epstein affirment également que c’est Ghislaine Maxwell qui les a abordées dans la rue quand elles étaient lycéennes, pour les recruter afin de donner des massages à Jeffrey Epstein. Virginia Roberts et Sarah Ransome notamment, affirment que Maxwell a participé aux abus sexuels.

Ghislaine Maxwell logeait régulièrement chez Jeffrey Epstein, à New York ou en Floride. Elle a voyagé des dizaines de fois dans son jet privé à destination de Paris, où le millionnaire défunt possédait un appartement, où sur son île privée de Little St James, dans les Caraïbes. Elle y a notamment été photographiée avec l’agent français Jean-Luc Brunel, qui est accusé d’avoir recruté des mannequins mineures, notamment en Europe de l’Est et en Amérique latine, pour Jeffrey Epstein via son agence MC2, basée à Miami.

Visé par des accusations d’agressions sexuelles et de harcèlement en France, Jean-Luc Brunel est également introuvable depuis l’été dernier. En octobre, il avait toutefois démenti en bloc les accusations via la voix de son avocate, et assuré se tenir à disposition des autorités françaises. Ces dernières ont lancé un appel à témoins dans le cadre du volet français de l’affaire Epstein mais n’ont pas encore entendu Jean-Luc Brunel.