Les attentats en Inde revendiqués par SMS

ATTENTAT Un groupe islamiste en serait l'auteur...

Julien Ménielle avec agence
— 
Onze bombes ont explosé en même temps dans l'Etat d'Assam en Inde jeudi 30 octobre 2008
Onze bombes ont explosé en même temps dans l'Etat d'Assam en Inde jeudi 30 octobre 2008 — Idé

La chaîne de télévision locale Newslive annonce avoir reçu ce vendredi un SMS indiquant que «la Force de sécurité islamique-Moudjahidine indiens est responsable des attentats d'hier» et que d'autres attaques suivraient dans la région. Une revendication confirmée par la police.

Une douzaine d'explosions avaient secoué l'Inde ce jeudi, tuant 76 personnes et faisant 300 blessés en moins d'une heure. Selon l'agence officielle Press Trust of India, les bombes ont explosé à 11h30 (7h, heure de Paris) dans l'Etat de Assam et sa ville principale Guwahati, dans laquelle cinq engins explosifs ont fait une quinzaine morts.

Les indépendantistes suspectés

Bien qu'aucune revendication ne leur ait été adressée, les autorités locales avaient dans un premier temps laissé entendre que seul le Front de libération de l'Asom (ULFA) pouvait être derrière ces attentats coordonnés.

Des accusations rejetées par les indépendantistes, qui ont affirmé dans un communiqué «Nous ne sommes en aucune manière impliqués dans ces explosions». Ces rebelles se battent depuis 1979 pour leur indépendance. Des violences qui ont fait 10.000 morts en vingt ans dans l'Assam.

La poudrière du nord-est

Pour Olivier Guillard, directeur de recherches Asie à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), la région est «véritable patchwork culturel et ethnique». Géographiquement éloignés du pouvoir, «les Assamais se sentent délaissés et méprisés».

Le nord-est de l'Inde forme une enclave nichée entre le Bhoutan, la Chine, la Birmanie et le Bangladesh. Elle abrite quatre autres états, théâtres d'insurrections séparatistes à des degrés divers et de violences entre communautés. Celles-ci ont fait environ 50.000 morts depuis l'indépendance de l'Inde en août 1947.