Washington « fermement opposé » à une enquête de la CPI sur des « crimes de guerre » contre Israël

DIPLOMATIE Le conflit au Proche-Orient pourrait atteindre de nouveaux sommets

20 Minutes avec AFP

— 

Une explosion à Gaza après une frappe israélienne dans la nuit du 13 au 14 novembre 2019.
Une explosion à Gaza après une frappe israélienne dans la nuit du 13 au 14 novembre 2019. — Adel Hana/AP/SIPA

Washington s’est dit vendredi « fermement opposé » à toute action de la CPI​ visant Israël, après que la procureure de la Cour pénale internationale a annoncé qu’elle voulait ouvrir une enquête complète sur d’éventuels « crimes de guerre » dans les territoires palestiniens.

La procureure Fatou Bensouda « a demandé aux juges de la CPI de confirmer que la Cour pouvait exercer sa juridiction sur la Cisjordanie, Jérusalem-Est et Gaza », a déclaré dans un communiqué le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. « Nous nous opposons fermement à cela et à toute autre action qui vise Israël de façon injuste. »

« En prenant cette mesure, la procureure reconnaît expressément qu’il existe des questions légales sérieuses sur l’autorité de la Cour à procéder à une enquête », a-t-il ajouté. Israël n’est pas membre de la CPI, alors que les Palestiniens l’ont rejointe en 2015.