La tempête Elsa fait cinq morts en Espagne et au Portugal

INTEMPERIES Une nouvelle tempête baptisée Fabien devrait arriver dès samedi

G. N. avec AFP

— 

De puissantes vagues attisées par la tempête Elsa battent la côte de l'île de Minorque dans les Baléares, vendredi 20 décembre.
De puissantes vagues attisées par la tempête Elsa battent la côte de l'île de Minorque dans les Baléares, vendredi 20 décembre. — David Arquimbau Sintes/EF/SIPA

Des vents violents et de fortes pluies provoqués par la tempête Elsa se sont abattus sur la péninsule ibérique dans la nuit de jeudi à vendredi, faisant au moins cinq morts en Espagne et au Portugal, selon un nouveau bilan. Vendredi matin, les liaisons maritimes entre le Maroc et l’Espagne dans le détroit de Gibraltar avaient été interrompues en raison du mauvais temps.

L’Espagne, le Portugal, ainsi que la côte atlantique de France se préparaient à de nouvelles intempéries avec l’arrivée samedi d’une nouvelle tempête baptisée Fabien. Au Portugal, un homme est mort dans un accident de la route provoqué par la chute d’un arbre dans la région de Setubal, à 50 km au sud de Lisbonne, et un autre a été tué par l’écroulement d’une maison dans le district de Viseu, à 300 km au nord de Lisbonne.

Des rafales de 160 km/h

Dans la même région, un troisième homme est porté disparu et les services de secours craignent qu’il ait été emporté par une rivière alors qu’il conduisait un tracteur sur une route qui s’est partiellement affaissée. Un Espagnol est mort dans les mêmes conditions dans la province de Leon (nord-ouest), tombant à l’eau alors qu’il était au volant d’un tracteur, selon les autorités régionales.

Un autre homme a été tué par un éboulement dans les montagnes des Asturies, au nord du pays, où des rafales de 160 km/h ont été enregistrées. Un autre a succombé quand un mur s’est écroulé dans un parc de Saint-Jacques-de-Compostelle, dans le nord-ouest de la péninsule.

L’accalmie relative constatée vendredi devait être de courte durée : la tempête Fabien atteindra samedi le territoire portugais, provoquant de nouvelles pluies et des rafales de vent pouvant atteindre les 120 km/h dans les régions montagneuses. Toutefois, l’impact de cette deuxième tempête devrait être moins intense, a précisé l’institut météorologique portugais.