Machines à laver : Whirlpool contraint de rappeler 500.000 appareils pour risque d’incendie

PRUDENCE En juillet, la marque avait déjà été obligée de rappeler 500.000 sèche-linge

20 Minutes avec agences

— 

Whirlpool (illustration)
Whirlpool (illustration) — Don Campbell/AP/SIPA

Whirlpool a rappelé ce mardi près de 500.000 machines à laver pour risque d’incendie. « Nous rappelons certains modèles de machines à laver Hotpoint et Indesit fabriquées entre 2014 et 2018 à cause d’un problème potentiel de sécurité », a tweeté la filiale britannique du fabricant.

Cette décision fait suite à une action du Bureau pour les normes et la sécurité des produits (OPSS) du Royaume-Uni. Les machines à laver seront remplacées en janvier, précise le site du gouvernement britannique.

Un incident similaire en juillet

Le problème vient d’un défaut dans le système de verrouillage de la porte, qui peut entraîner une surchauffe pendant le lavage et potentiellement un incendie. Les consommateurs doivent contacter l’entreprise pour savoir si leur machine est l’un des modèles concernés. Whirlpool conseille entre-temps à ses clients de débrancher leur appareil et ne pas l’utiliser, ou alors seulement en faisant des lavages à froid.

Ce nouvel incident intervient à peine quelques mois après un autre revers. En juillet, le fabricant américain d’électroménager a dû rappeler 500.000 sèche-linge pour les mêmes raisons. Whirlpool s’était initialement contenté d’une « campagne de sécurité », mais de nombreuses critiques et une enquête du gouvernement l’avaient poussé à organiser un rappel en bonne et due forme.

Whirlpool s’est notamment retrouvé dans le collimateur du gouvernement britannique après l’incendie de la tour Grenfell, à Londres. Ce désastre, qui a fait des dizaines de morts, a eu lieu à cause d’un départ de feu démarré dans le compartiment congélation d’un appareil de sa marque Hotpoint.