McDonald’s : Les enseignes du Pérou ferment deux jours, après la mort de deux salariés

ENQUÊTE La police va vérifier que les installations électriques de l’établissement sont aux normes car les deux employés sont décédés par électrocution

20 Minutes avec agences

— 

Devanture d'un Mac Donald's.
Devanture d'un Mac Donald's. — AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Deux jeunes Péruviens de 18 ans salariés de McDonald's sont morts électrocutés dans la nuit de dimanche à ce lundi, alors qu’ils nettoyaient une cuisine, a annoncé ce lundi la police​ péruvienne. « Nous enquêtons sur l’affaire, un groupe d’experts se trouve sur place », a indiqué une source de la Direction de la police criminelle.

Les victimes, un jeune homme et une jeune femme, venaient d’achever leurs études secondaires et travaillaient de nuit depuis six mois dans un restaurant du géant américain de la restauration rapide dans l’ouest de la capitale, Lima. Selon la police, la jeune femme a subi une décharge électrique en travaillant sur une machine à soda. Son collègue, en tentant de lui porter secours, a également été électrocuté.

Inspection des règles de sécurité

La chaîne de restauration a déclaré deux jours de deuil et de fermeture de l’ensemble de ses restaurants dans le pays, une mesure qui « n’affectera pas la rémunération » de ses salariés, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Le parquet a ordonné une enquête pénale pour éclaircir les circonstances du drame, et notamment « les raisons pour lesquelles les secours n’auraient pas immédiatement eu accès aux victimes », a-t-il affirmé dans un communiqué.

La police a été chargée d' « inspecter les installations électriques », de vérifier le respect des règles de sécurité et d’établir les conditions dans lesquelles travaillaient les victimes au moment de l’accident. La mère du jeune homme électrocuté, Rocio Zapata, a regretté ce lundi, sur la télévision publique TV Perú, que la chaîne de restaurants ne fasse état que « d’un choc électrique » sans donner davantage de détails aux proches des victimes.

La société exploitant les restaurants McDonald’s au Pérou a annoncé une enquête interne et assuré qu’elle collaborerait à l’enquête de la police. La municipalité de Pueblo Libre, le quartier où se trouve le restaurant où s’est déroulé l’accident, l’a fermé jusqu’à nouvel ordre pour non-respect des règles de sécurité.