Etats-Unis : Un élu propose de remplacer le buste d’un général sudiste par une statue de la chanteuse Dolly Parton

POURQUOI PAS Jeremy Faison souhaite remplacer dans le capitole de Nashville le buste de Nathan Bedford Forrest, général sudiste également connu pour avoir été une figure du Ku Klux Klan

20 Minutes avec agence

— 

La chanteuse Dolly Parton à Nashville, le 13 novembre 2019.
La chanteuse Dolly Parton à Nashville, le 13 novembre 2019. — Evan Agostini/AP/SIPA

Jeremy Faison, un élu républicain siégeant à la Chambre des représentants du Tennessee a changé d’avis concernant la statue du général sudiste qui trône dans le capitole de l’Etat américain situé à Nashville. Il souhaite voir une sculpture de Dolly Parton remplacer le buste de Nathan Bedford Forrest, également connu pour avoir été une grande figure du Ku Klux Klan. Le politicien s’était pourtant initialement prononcé en faveur de la conservation de l’œuvre installée en 1978, indique le Nashville Tennessean.

Jeremy Faison la considérait en effet comme un symbole de l’histoire locale. Après avoir pris connaissance de certains écrits idéologiques du militaire esclavagiste, il a expliqué qu’il préférerait voir la statue dans un musée. « Si on veut préserver l’histoire, faisons-le de la bonne façon », a ainsi déclaré le Républicain.

Dolly Parton ou une suffragette du XIXe siècle ?

Le capitole dispose actuellement de huit alcôves. « Sept sont occupées par des hommes blancs », a constaté le politicien. « Pourquoi ne pas mettre une femme ? Ma fille a 16 ans et j’adorerais qu’elle vienne au capitole et qu’elle y voit une femme », a-t-il ajouté. Outre Dolly Parton, star de la musique country, le représentant républicain a évoqué la possibilité d’installer une statue d’Anne Dallas Dudley, une suffragette du XIXe siècle originaire du Tennessee. L’élu a par ailleurs estimé que le capitole devrait rendre hommage aux esclaves puisque le bâtiment avait été construit par eux.

Les appels pour l’installation d’une statue de Dolly Parton se multiplient en tout cas sur les réseaux sociaux, précise Slate. Un internaute propose par exemple de « remplacer une honte nationale par un trésor national ». La chanteuse de 73 ans née dans le Tennessee et sa fondation philanthropique y sont particulièrement populaires.