Android : Google se retire des prochains smartphones vendus en Turquie

BANNI La vente de smartphones Android a représenté près de 80 % du marché national l’an dernier, soit environ 10 millions d’appareils

20 Minutes avec agence

— 

Le logo d'Android
Le logo d'Android — Josep Lago afp.com

Les nouveaux smartphones  Android vendus en Turquie depuis jeudi 12 décembre n’ont plus accès aux services de Google, rapportent nos confrères des Echos. L’Autorité de la concurrence turque avait imposé au géant d’ouvrir davantage son système d’exploitation Android à la concurrence.

En réponse, la firme de Mountain View a annoncé aux constructeurs de smartphones qu’elle ne leur accordait plus de nouvelles licences pour les appareils destinés au marché turc. Ils n’ont donc plus accès au magasin d’applications Google Play Store. Cela implique notamment Google Photos, Google Maps, Google Chrome et YouTube.

Android représentait 80 % du marché turc

« Les modèles d’appareils existants restent en vente et continueront de fonctionner normalement », a tenu à souligner un porte-parole du géant américain dont les propos ont été rapportés par Les Echos. Cette décision risque de poser problème à la Turquie, car la vente de smartphones Android représentait 80 % du marché national en 2018, soit 10 millions d’appareils, précise le média.

Google explique sa réaction en déclarant que l’entreprise a réalisé des investissements colossaux pour mettre au point Android, un système d’exploitation fourni ensuite gratuitement aux constructeurs de smartphones. La Turquie n’a pas encore réagi.