Cannabis : Le gouvernement zambien donne le feu vert à son utilisation médicinale

LÉGALISATION Jusque-là, les possesseurs de cette drogue encouraient l’emprisonnement

20 Minutes avec agences

— 

Un plant de cannabis.
Un plant de cannabis. — Richard Vogel AP SIPA

Le gouvernement zambien a décidé d’autoriser la culture sur son territoire et l’exportation du cannabis à usage médicinal, a annoncé ce lundi sa porte-parole, Dora Siliya. La culture et la possession de marijuana étaient jusque-là strictement interdites dans ce pays d’Afrique australe très conservateur, et passible de peines de prison.

« Je confirme que le Conseil des ministres (…) a donné son feu vert de principe à la commission technique pour la culture, le traitement et l’exportation du cannabis à des fins économiques et médicinales », a déclaré la porte-parole dans un communiqué. Le ministère de la Santé précisera ultérieurement les conditions de délivrance des autorisations nécessaires, a-t-elle précisé.

Le Lesotho, pionnier en Afrique

Le cannabis à usage médical est aujourd’hui autorisé dans une trentaine de pays. Le Lesotho, un petit royaume de 2,1 millions d’habitants enclavé au cœur de l’Afrique du Sud, est devenu en 2017 le premier pays africain à autoriser la culture du cannabis médicinal.

L’Afrique du Sud est allée plus loin un an plus tard en légalisant, sur décision de sa Cour constitutionnelle, la consommation de la marijuana à usage personnel pour les adultes. Dora Siliya n’a cependant pas donné de détails sur les raisons de ce feu vert en Zambie.