Un cours de cuisine spécial Hitler déprogrammé par la télé belge

CULTURE A l'appel d'une association juive, la VRT ne diffusera pas son émission culinaire...

Avec agence

— 

Plusieurs livres de ce début d'année évoquent la famille ou l'entourage d'Hitler et témoignent de l'abondance de la production sur le nazisme et son chef, au risque de banaliser le personnage.
Plusieurs livres de ce début d'année évoquent la famille ou l'entourage d'Hitler et témoignent de l'abondance de la production sur le nazisme et son chef, au risque de banaliser le personnage. — AFP/Archives

Les Flamands n'apprendront pas à cuisiner la truite sauce au beurre. La chaîne publique VRT a annoncé ce lundi qu'elle renonçait à diffuser une émission controversée sur le «plat préféré» d'Adolf Hitler, dénoncée par une association juive.

L'émission du chef flamand Jeroen Meus était programmée ce mardi. La direction de la chaîne a annoncé dans un communiqué qu'elle «défend le contenu de l'émission, mais préfère la retirer de la programmation étant donné la controverse». Elle tient cependant à préciser que «l'émission montre clairement l'aversion de Jeroen Meus pour Adolf Hitler et le nazisme».

Intolérable «banalisation» d'Adolf Hitler

Le maître-queux avait pris soin de pêcher quelques truites dans les rivières bavaroises, avant de se rendre dans le «Nid d'aigle» du dictateur nazi pour y cuisiner le «repas d'un homme atroce» et d'en faire un «succulent festin».

Le rédacteur en chef du magazine de la communauté juive d'Anvers, «Joods Actueel», Michael Freilich, avait dénoncé une «banalisation d'un personnage comme Hitler, présenté comme un simple homme du peuple».

Les téléspectateurs devront donc se contenter des «moules-frites» de Jacques Brel, du «poulet au curry» de Freddy Mercury ou de la «langouste à la catalane» de Salvador Dali, déjà diffusés.