Algérie : Deux anciens ministres condamnés à 15 et 12 ans de prison pour corruption

JUSTICE Un autre ancien ministre, Abdeslam Bouchouareb, en fuite à l’étranger, a lui été condamné par contumace à 20 ans de prison

20 Minutes avec AFP

— 

Abdelmalek Sellal (gauche) et Ahmed Ouyahia (droite) ont été condamnés à 12 et 15 ans de prison pour corruption.
Abdelmalek Sellal (gauche) et Ahmed Ouyahia (droite) ont été condamnés à 12 et 15 ans de prison pour corruption. — Farouk Batiche / AFP

Jugés pour corruption, deux anciens ministres algériens ont été condamnés, ce mardi, à 15 et 12 ans de prison, a annoncé l’agence officielle APS.

Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, tous deux anciens Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika, ont été condamnés par un tribunal algérien à respectivement 15 et 12 ans de prison dans un procès historique.

L’un des accusés en fuite à l’étranger

Ces deux anciens responsables de l’ère Abdelaziz Bouteflika étaient jugés avec d’autres ex-hauts dirigeants politiques et des grands patrons. Abdeslam Bouchouareb, ancien ministre de l’Industrie, en fuite à l’étranger, a lui été condamné par contumace à 20 ans de prison, selon APS.

En avril dernier, d'importantes manifestations contre le régime ont conduit Abdelaziz Bouteflika à renoncer à briguer un cinquième mandat, et à quitter la tête du pays, vingt ans après avoir accédé à la présidence.