Hawaï : Un des derniers rescapés de Pearl Harbor a été inhumé en mer, dans l'épave d'un navire de guerre

CÉRÉMONIE Les cendres de Lauren Bruner, qui faisait partie des derniers rescapés de l’attaque de Pearl Harbour il y a 78 ans, ont été immergées ce samedi

20 Minutes avec agences

— 

Le vétéran Armando Gallela, 98 ans, pendant son discours lors du 78ème anniversaire de l'attaque de Pearl Harbor.
Le vétéran Armando Gallela, 98 ans, pendant son discours lors du 78ème anniversaire de l'attaque de Pearl Harbor. — Anthony Behar/Sipa USA/SIPA

Les cendres de l’un des derniers rescapés de l’attaque de Pearl Harbor ont été immergées ce samedi dans l’épave de l’USS Arizona, énorme cuirassé coulé il y a 78 ans, jour pour jour, par l’aviation japonaise. Lauren Bruner, miraculeusement sauvé des flammes avant que le navire ne sombre dans le Pacifique, s’est éteint en septembre à l’âge de 98 ans.

C’était l’un des derniers survivants de l’attaque surprise du Japon, le 7 décembre 1941, sur la base militaire de Pearl Harbor, à Hawaï, qui a fait plus de 2.400 victimes américaines et poussé les Etats-Unis à entrer dans la Seconde Guerre mondiale. Il sera le dernier à rejoindre ainsi l’épave : les trois rescapés de l’attaque de Pearl Harbor encore en vie ont tous demandé à reposer auprès de leurs familles.

Un dernier hommage

L’un d’eux, Lou Conter, 98 ans, était présent ce samedi au mémorial de l’USS Arizona pour un dernier salut à son ancien frère d’armes, dont environ 120 membres de la famille étaient également présents pour la cérémonie. Au coucher du soleil, des plongeurs de l’armée et du service des Parcs nationaux ont descendu l’urne contenant les cendres de Lauren Bruner dans l’épave de l’Arizona. Il y a rejoint 43 autres anciens marins ayant choisi comme lui pour dernière demeure cette tombe sous-marine.

Lauren Bruner avait 21 ans lorsque les avions japonais ont déferlé sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Grièvement brûlé, touché de deux balles à une jambe, le jeune marin n’a dû sa survie qu’à une corde lancée depuis un navire voisin qu’il a réussi à saisir pour aller se mettre à l’abri. Remis de ses blessures, il a repris le combat, participant notamment à des batailles dans les îles Aléoutiennes et dans le sud du Pacifique, avant de quitter la Marine en 1947.

La cérémonie de commémoration qui s’est déroulée ce samedi s’est passée trois jours après qu’un marin a tué deux personnes par balles sur le chantier naval de la base de Pearl Harbor. Ses motivations ne sont toujours pas connues.