Japon : Deux bactéries résistantes aux antibiotiques seraient responsables de 8.000 morts en un an

SANTE Les scientifiques japonais alertent sur la nécessité d’un changement de mentalité des professionnels de santé qui prescrivent encore trop facilement des antibiotiques 

20 Minutes avec agence

— 

Deux bactéries résistantes aux antibiotiques seraient responsables de 8.000 morts en 2017.(illustration).
Deux bactéries résistantes aux antibiotiques seraient responsables de 8.000 morts en 2017.(illustration). — Pixabay / geralt

Deux bactéries résistantes aux antibiotiques auraient à elles seules été responsables de la mort de plus de 8.000 Japonais en 2017, rapporte The Japan Times ce jeudi. Depuis 2011, le staphylocoque doré résistant à la méticilline (SARM) et la salmonelle résistante aux fluoroquinolones auraient tué entre 7.400 et 8.100 personnes chaque année dans le pays. Le premier type d’infection serait en baisse tandis que le deuxième aurait connu une progression sur l’ensemble de la période.

Des chercheurs japonais ont compilé ces chiffres en se basant sur les statistiques fournies par les différentes institutions médicales locales. En prenant en compte les décès qui ne sont pas indiqués dans les dernières données utilisées, le bilan annuel pourrait même dépasser les 10.000 morts, indique Hiroshige Mikamo, spécialiste en bactériologie à l’université de Médecine Aichi.

Un recours élevé aux antibiotiques

Les scientifiques estiment que le développement des deux bactéries est dû à une trop forte utilisation des antibiotiques chez les humains et les animaux. Ils appellent les autorités sanitaires à un recours plus modéré à ce type de médicaments et suggèrent également d’envisager de nouveaux traitements. Hiroshige Mikamo note cependant que le recul des infections mortelles dues au SARM montre que certaines mesures déjà prises par les professionnels de santé portent leurs fruits.

Le nombre de personnes décédées chaque année à cause de bactéries antibiorésistantes est de 35.000 aux Etats-Unis et 33.000 en Europe. Les chiffres concernant le Japon étaient jusqu’ici inconnus.