Etats-Unis : La reconnaissance faciale dans les aéroports pourrait être étendue à tous les voyageurs

SECURITE Les autorités veulent rendre la reconnaissance faciale obligatoire même pour les citoyens américains

20 Minutes avec agence

— 

Reconnaissance faciale (photo d'illustration).
Reconnaissance faciale (photo d'illustration). — DAVID MCNEW

Le département de la sécurité intérieure des Etats-Unis (DHS) a récemment suggéré de rendre obligatoire la reconnaissance faciale sur les personnes entrant ou sortant du pays. Cette proposition officielle vise à étendre le procédé, qui n’est pour l’instant appliqué qu’aux ressortissants étrangers, explique le site TechCrunch.

Ce type de contrôle biométrique facial a été mis en place par le DHS pour éviter que des étrangers restent aux Etats-Unis après l’expiration de leur visa ou autorisation. Les 20 principaux aéroports du pays devront ainsi être équipés de scanners d’ici 2021. Si cette nouvelle mesure est adoptée, les citoyens américains et les titulaires d’un permis de résidence pourraient eux aussi être soumis à ces contrôles.

La fiabilité du dispositif en cause

Le projet est loin de faire l’unanimité, notamment auprès des défenseurs des libertés individuelles. « Le gouvernement a dit au public et aux parlementaires que les citoyens américains n’auraient pas à se soumettre à cette technologie de surveillance intrusive, dénonce Jay Stanley, membre de l’Union Américaine pour les Libertés Civiles (ACLU). Cette nouvelle publication laisse entendre que le gouvernement n’honore pas cette promesse déjà insuffisante ».

Le militant évoque une « profonde inquiétude en ce qui concerne la confidentialité ». Selon lui, la technologie adoptée par le gouvernement « n’est pas fiable ». En juin, près de 100.000 photos de plaques d’immatriculation et de visages de voyageurs entrant et sortant des Etats-Unis avaient ainsi fuité lors d’une cyberattaque.