Procédure d'« impeachment » : Nancy Pelosi lance la rédaction de l’acte d’accusation contre Donald Trump

VOTE Compte tenu de la majorité démocrate à la Chambre, Donald Trump a de grandes chances d’être le troisième président américain « impeached »

20 Minutes avec AFP

— 

Nancy Pelosi, le 5 décembre 2019 à Washington.
Nancy Pelosi, le 5 décembre 2019 à Washington. — SAUL LOEB / AFP

Nancy Pelosi a demandé ce jeudi la rédaction des articles de mise en accusation de Donald Trump. La cheffe des démocrates au Congrès américain a accusé le président d'« abus de pouvoir », provoquant la colère de la Maison blanche.

« Le président ne nous laisse pas d’autres choix que d’agir parce qu’il a de nouveau essayé de corrompre nos élections pour son propre bénéfice », a-t-elle déclaré lors d’une brève allocution. « Je demande aujourd’hui au président (de la commission judiciaire de la Chambre des représentants Jerry Nadler) d’entamer la rédaction des articles de mise en accusation ("impeachment") », a-t-elle poursuivi.

Un vote « équitable » au Sénat républicain

« Nancy Pelosi et les démocrates devraient avoir honte », a réagi sur Twitter Stephanie Grisham, porte-parole de l’exécutif américain. « Nous attendons avec impatience un procès équitable au Sénat », a-t-elle ajouté. Compte tenu de la majorité démocrate à la Chambre, Donald Trump a de grandes chances d’entrer dans les livres d’histoire comme le troisième président américain mis en accusation. Comme Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998, il devrait ensuite être acquitté au Sénat, contrôlé par les républicains. Le vote en séance plénière pourrait avoir lieu avant Noël.

Donald Trump a énuméré jeudi plusieurs responsables démocrates dont il a affirmé qu’ils seraient appelés à témoigner au Sénat : la chef des démocrates Nancy Pelosi, le président de la commission du renseignement ayant mené l’enquête sur les actes du président, Adam Schiff, ainsi que « les Biden », en référence à l’ancien vice-président Joe Biden, et son fils.

Les démocrates ont lancé cette procédure de destitution car ils considèrent que Donald Trump a abusé de ses pouvoirs en demandant à l’Ukraine d’enquêter sur Joe Biden, son rival potentiel pour la présidentielle de 2020. Au Sénat, « nous révélerons, pour la première fois, à quel point le système est corrompu », a affirmé Donald Trump jeudi.