Australie : Des caméras pour bientôt verbaliser les conducteurs au téléphone

SÉCURITÉ Le déploiement des caméras intelligentes pourrait permettre de contrôler 135 millions de véhicules par an dans l’Etat de Sydney

20 Minutes avec agence
— 
Téléphone au volant
Téléphone au volant — SERGE POUZET/SIPA

Les autorités des transports en Nouvelle Galles du Sud (Australie) ont annoncé, ce dimanche, le déploiement de caméras capables de détecter l’utilisation d’un téléphone au volant, rapporte CNN. Dotées d’une intelligence artificielle, elles sont fixes et embarquées.

Le gouvernement local a décidé de mettre en place une phase d’avertissement de trois mois. Au cours de cette période, les contrevenants repérés par le système recevront seulement une lettre de sommation. À l’issue de cette étape, les conducteurs filmés en train de téléphoner s’exposeront à une amende à hauteur de 210 euros. La sanction passera à près de 280 euros si l’infraction est commise aux alentours d’une école. Des points seront également retirés de leur permis.


Prévenir et surtout dissuader

Les essais ont conduit à la détection de plus de 100.000 automobilistes au téléphone en conduisant. D’ici 2023, le dispositif devrait permettre de contrôler 135 millions de véhicules chaque année, estime Paul Toole, le ministre régional en charge des routes.

Un sondage révèle que 80 % des personnes interrogées sont favorables à la mise en place d’un système de détection. « Utiliser votre téléphone mobile au volant peut avoir des conséquences mortelles. Que vous conduisiez sur une grosse autoroute ou sur un chemin isolé dans la brousse, rien n’excuse l’utilisation illégale du téléphone », explique le ministre.