Mexique : Des affrontements entre narcotrafiquants et forces de l’ordre font 20 morts

VIOLENCES Deux civils, kidnappés par les narcotrafiquants, ont été tués pendant ces échanges de tirs qui ont duré 24 heures

20 Minutes avec agences

— 

Un policier garde l'entrée de Villa Union, au Mexique, après de violents affrontements entre narcotrafiquants et forces de l'ordre le 1er décembre 2019.
Un policier garde l'entrée de Villa Union, au Mexique, après de violents affrontements entre narcotrafiquants et forces de l'ordre le 1er décembre 2019. — Gerardo Sanchez/AP/SIPA

De violents affrontements entre narcotrafiquants présumés et forces de l’ordre ont fait 20 morts ce week-end dans le nord du Mexique. Après 24h d’échanges de tirs, 14 délinquants, quatre membres de la police d’Etat et deux civils non armés kidnappés par les criminels sont décédés.

Les faits ont démarré ce samedi en fin de matinée, quand des policiers locaux ont repéré plusieurs véhicules occupés par des personnes lourdement armées. Ils ont alors demandé aux militaires d’intervenir.

26.000 morts dus au narcotrafic en 2019

Des fusillades ont éclaté à plusieurs endroits de la ville, habituellement très « tranquille » selon les autorités, située à une soixantaine de kilomètres de la frontière américaine. Selon le gouverneur de l’Etat de Coahuila, l’attaque est attribuée au cartel du Noreste, créé dans l’Etat de Tamaulipas à la suite d’une scission du groupe criminel des Zetas.

Ces affrontements interviennent un an après l’arrivée au pouvoir du président de gauche Andres Manuel Lopez Obrador. Avec environ 26.000 morts en 2019 au Mexique, un nouveau record de violence pourrait être battu en 2019. Plus de 250.000 personnes ont été assassinées dans le pays, selon les chiffres officiels.