Le Mémorial d’Auschwitz demande à Amazon de retirer des articles à l’effigie du camp

DECENCE Des guirlandes de Noël et des décapsuleurs représentant la façade et l’intérieur du camp de concentration polonais étaient vendues en ligne

20 Minutes

— 

Le Mémorial d'Auschwitz a twitté dimanche plusieurs captures du site d'Amazon.
Le Mémorial d'Auschwitz a twitté dimanche plusieurs captures du site d'Amazon. — TWITTER

Des décorations de Noël vendues sur le site d’Amazon ont choqué les internautes. Dans un tweet publié ce dimanche, le Mémorial d’ Auschwitz a révélé l’existence de guirlandes de Noël ornées des photos de la façade et de l’intérieur du camp d’Auschwitz. « Vendre des décorations de Noël à l’effigie d’Auschwitz ne semble pas approprié » a commenté le musée, demandant au géant du e-commerce de retirer de la vente les objets.

Le site propose également des décapsuleurs sur lesquels apparaissent les grilles et des barbelés du camp de concentration polonais, ce que le Mémorial dénonce comme étant « dérangeant et irrespectueux ».

Les articles retirés du site dans la journée

Les articles sont commercialisés par un vendeur nommé Fcheng, qui utilise la plateforme Amazon pour être mis en relation avec des acheteurs. Sur sa page, le fournisseur propose plusieurs autres guirlandes et décapsuleurs où sont représentés divers sites touristiques à travers le monde, tous vendus une pour une douzaine d’euros. En début de soirée, les guirlandes et les décapsuleurs à l’effigie d’Auschwitz semblaient avoir été retirés du site.

Le Mémorial a publié un autre message indiquant qu’Amazon avait enlevé les produits critiqués, puis un troisième disant qu’il en a découvert d’autres. Il a cité parmi eux un tapis pour souris informatique et une décoration de Noël en céramique montrant un wagon de chemin de fer utilisé pour transporter les Juifs vers les chambres à gaz.

L’Allemagne nazie a créé ce camp de la mort après avoir occupé la Pologne au début de la Seconde guerre mondiale. Auschwitz, où plus d’un million de Juifs de toute l’Europe et cent mille de non-Juifs ont été assassinés, est devenu un symbole de l’Holocauste. Quelque 232.000 enfants figurent parmi les victimes, selon des estimations.