Afghanistan: En visite Trump annonce la reprise des négociations avec les talibans

SURPRISE Le président américain est venu saluer ses troupes à l’occasion de Thanksgiving. Il en a profité pour rencontrer son homologue afghan

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump avec son homologue afghan Ashraf Ghani le 28 novembre 2019 sur la base américaine de Bagram en Afghanistan.
Donald Trump avec son homologue afghan Ashraf Ghani le 28 novembre 2019 sur la base américaine de Bagram en Afghanistan. — Alex Brandon/AP/SIPA

En ce long week-end de Thanksgiving aux Etats-Unis, Donald Trump a su créer l’événement. Le président américain a annoncé jeudi lors d’une visite surprise en Afghanistan que les négociations avec les talibans, interrompues en septembre, avaient repris. Le voyage du président, son premier dans le pays, avait été gardé secret jusqu’après son atterrissage, pour des raisons de sécurité.

Deux choix pour Trump : un accord ou une victoire totale

« Les talibans veulent un accord, et nous les rencontrons. Nous leur disons qu’il faut un cessez-le-feu, ils ne voulaient pas de cessez-le-feu, et maintenant ils veulent un cessez-le-feu », a-t-il déclaré après une rencontre avec son homologue, le président Ashraf Ghani, sur la base américaine de Bagram. « Je pense que ça va sûrement marcher comme ça », a-t-il pronostiqué. « Nous resterons tant que nous n’aurons pas d’accord ou jusqu’à ce qu’on ait une victoire totale, et ils veulent vraiment trouver un accord », a précisé le locataire de la Maison Blanche.

Le président est parti dans le plus grand secret depuis la Floride mercredi soir, et la nouvelle du voyage n’a été rendue publique qu’après son arrivée. Avec les soldats américains pour ce qui est la plus grande fête traditionnelle américaine, le commandant en chef américain a posé pour des photos et servi de la dinde, avant de s’adresser à eux dans un grand hangar.

« Nous avons voyagé 8.331 miles pour être là ce soir pour une seule raison : vous dire en personne que ce Thanksgiving est un Thanksgiving spécial, tout va très bien, notre pays est plus fort économiquement qu’il ne l’a jamais été », a déclaré Donald Trump. Cette visite de quelques heures montre une chose : il reste en campagne en vue de la présidentielle américaine de 2020, même à l’étranger.