Etats-Unis : Donald Trump veut classer les cartels mexicains de la drogue comme des groupes terroristes

AXE DU MAL Le ministre mexicain des Affaires étrangères s’est indigné de cette annonce et a demandé des précisions à Washington

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump est président des Etats-Unis depuis janvier 2017.
Donald Trump est président des Etats-Unis depuis janvier 2017. — Susan Walsh/AP/SIPA

Donald Trump a annoncé mardi son intention de classer les cartels mexicains de la drogue, accusés d’avoir récemment massacré neuf membres d’une communauté mormone américaine au Mexique, comme « organisation terroriste ». Il l’a expliqué lors d’une interview au téléphone diffusée sur le site Internet du journaliste conservateur Bill O’Reilly.

« J’y travaille depuis quatre-vingt-dix jours. Les désignations ne sont pas si faciles, il y a tout un processus et nous sommes en plein dans ce processus », a-t-il expliqué à Bill O’Reilly, ancien présentateur vedette de Fox News et proche du président. Le ministère mexicain des Affaires étrangères a simplement indiqué dans un communiqué avoir contacté les autorités américaines « pour comprendre le contenu et la portée » de ce message.

Le Mexique accusé d’être dépassé

Le Mexique dit souhaiter « une rencontre à haut niveau dès que possible » pour confronter son point de vue à celui des Etats-Unis, a ajouté la diplomatie mexicaine. Le ministre des Affaires étrangères Marcelo Ebrard s’est montré plus virulent. « Le Mexique n’admettra jamais aucune action qui signifie la violation de sa souveraineté. Nous agirons avec fermeté », a-t-il écrit sur Twitter. « J’ai déjà transmis cette position aux Etats-Unis ainsi que notre détermination à faire face à la criminalité organisée transfrontalière », a-t-il souligné.

Au début du mois, trois femmes et six enfants d’une communauté mormone américaine établie au nord du Mexique ont été massacrés dans une attaque attribuée aux cartels, très influents dans la région frontalière. Washington avait exhorté Mexico à « déclarer la guerre » à ces cartels, et Donald Trump avait expliqué que les Etats-Unis étaient prêts à apporter leur aide à leur voisin du Sud.

Les autorités mexicaines sont régulièrement accusées d’être dépassées par la propagation de la violence des cartels dans le pays. Avec environ 26.000 morts depuis le début de l’année au Mexique, un nouveau record de violence pourrait être battu en 2019.