Australie : Le koala sauvé des flammes par une femme a été euthanasié

DRAME Le koala, bloqué au milieu des incendies, avait été sauvé par une Australienne qui passait là par hasard

M.A. avec AFP

— 

Australie : Le koala sauvé des flammes par une femme a été euthanasié — 20 Minutes

Une semaine après avoir été sauvé in extremis des flammes par une femme en Australie, le koala, surnommé Lewis, est mort, ce mardi, à l’hôpital de Port Macquarie, où il a été euthanasié, ont annoncé les vétérinaires sur Facebook.

La semaine dernière, Toni, une Australienne, avait sauvé un koala bloqué au milieu des flammes, qui ravagent le pays depuis plusieurs semaines, puis elle l’avait emmené à l’hôpital pour koalas de Port Macquarie, où il avait été pris en charge.

Les brûlures « ne se seraient pas améliorées »

Le koala, âgé de 14 ans selon les vétérinaires, avait été gravement brûlé au niveau des pattes. Mercredi dernier, l’hôpital avait annoncé que son pronostic vital était engagé. « Aujourd’hui, nous avons pris la décision d’endormir Ellenborough Lewis. Nous l’avons placé sous anesthésie générale ce matin pour regarder ses brûlures et changer les bandages », a écrit l’établissement vétérinaire.

« Dans son cas, les brûlures se sont aggravées, et malheureusement ne se seraient pas améliorées. L’un des buts de l’hôpital pour koalas est le bien-être animal, et c’est sur cette base que la décision a été prise. Merci pour votre support sans faille », a-t-il ajouté.

Au moins 350 koalas ont péri dans les incendies

La faune australienne a également été durement touchée par les incendies, des associations estimant que plusieurs centaines de koalas ont péri. Au moins 350 de ces marsupiaux ont ainsi trouvé la mort dans la seule réserve de Port Macquarie, hypothéquant l’avenir de l’espèce dans cette zone.

Nick Boyle, de la Taronga Conservation Society, a dit avoir le cœur « brisé » non seulement du fait des victimes humaines, mais aussi de « la faune sans défense » tuée en Nouvelle-Galles du Sud. « La pression sur les populations de koalas était déjà forte », a-t-il dit, en citant la perte d’habitat et les prédateurs. « Et voilà ça maintenant. »