La Maison Blanche et le Capitole confinés après l’intrusion d’un avion dans l’espace aérien

ETATS-UNIS La même mesure préventive a été levée et tout le monde peut à nouveau circuler dans la zone

20 Minutes avec AFP

— 

La Maison-Blanche, à Washington.
La Maison-Blanche, à Washington. — Caro / Muhs /SIPA

Les autorités militaires nord-américaines ont indiqué ce mardi avoir fait décoller des avions de chasse en réponse à une intrusion a priori « non hostile » dans l’espace aérien protégé de Washington, qui a brièvement entraîné le confinement de la Maison Blanche et du Capitole.

« Nos avions de chasse sont sur place. L’avion n’est à ce stade pas considéré comme hostile », a tweeté le commandement de défense de l’espace aérien nord-américain (Norad).

Sécurité renforcée depuis 2001

La Maison Blanche a été brièvement placée en état de confinement, selon des journalistes de l’AFP. La même mesure préventive a été prise au Capitole, siège du Congrès américain, « mais cela a été levé et tout le monde est de nouveau autorisé à rentrer », a déclaré à l’AFP un employé du Congrès.

La police du Capitole, citée par des médias, a expliqué que ces mesures de sécurité avaient été déclenchées par l’intrusion d’un appareil non autorisé dans l’espace aérien de la capitale fédérale, soumis à des restrictions strictes et renforcées depuis les attentats du 11 septembre 2001.