VIDEO. Albanie : Treize morts et 600 blessés après un puissant séisme de magnitude 6,4

ALBANIE Le séisme a été ressenti à 2h54 et des habitants de Tirana, affolés, sont descendus dans la rue

20 Minutes avec AFP

— 

Le séisme de magnitude 6,4 a durement frappé la ville de Durres.
Le séisme de magnitude 6,4 a durement frappé la ville de Durres. — Hektor Pustina/AP/SIPA

Un puissant tremblement de terre de magnitude 6,4 a frappé l’Albanie aux premières heures mardi, suscitant des scènes de panique à Tirana et dans la ville côtière de Durrës, où un immeuble s’est effondré, selon le ministère de la Défense. Le bilan provisoire fait état de treize morts et 600 blessés.

Le tremblement de terre de magnitude 6,4 a secoué le pays aux premières heures mardi, suscitant des scènes de panique à Tirana et provoquant de gros dégâts dans la ville côtière de Durrës et à Thumana, à 30 km au nord-ouest de la capitale Tirana. Le séisme a été ressenti à 2h54 et des habitants de Tirana, affolés, sont descendus dans la rue, a rapporté une correspondante de l’AFP.

Un homme d’une cinquantaine d’années s’est tué dans la localité de Kurnin en sautant de son immeuble. Les corps d’un homme et d’une femme ont été retirés des décombres d’immeubles à Thumane, au nord de la capitale Tirana. Les corps de trois autres personnes, dont une jeune fille, ont été extraits des ruines de bâtiments écroulés à Durrës.

Une réplique quelques minutes plus tard

Les autorités ont mobilisé environ 300 militaires pour participer aux opérations de secours à Durrës et Thumane, où selon le ministère albanais de la Défense « il y a des personnes bloquées sous les ruines ». « Les dégâts sont considérables », a déclaré à l’AFP Albana Qajahaj, porte-parole du ministère de la Défense. Un hôtel de trois étages de Durrës s’est effondré tandis qu’un autre immeuble dans le centre-ville est gravement endommagé. Des dégâts sont rapportés également à Thumana, à 30 km au nord-ouest de Tirana.

Ce tremblement de terre a été suivi quelques minutes plus tard de plusieurs répliques, notamment une de magnitude 5,3, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen.

La première secousse a été ressentie à travers les Balkans, à Sarajevo (près de 400 km), en Bosnie, ou encore à Novi Sad (près de 700 km), en Serbie, selon les médias et les alertes publiées par des habitants sur les réseaux sociaux. La même région d’Albanie avait été secouée en septembre par un séisme de magnitude de 5,6, qualifié par les autorités de plus fort tremblement de terre des « 20 à 30 dernières années ». Les Balkans sont une zone de forte activité sismique et les tremblements de terre y sont fréquents.