Royaume-Uni : Deux chercheurs de métaux condamnés pour avoir dissimulé un trésor viking

TROUVAILLES Deux Britanniques ont découvert, en juin 2015, un trésor vieux de 1.100 ans dans des terres agricoles du Hereforshire, dans l’ouest du Royaume-Uni

20 Minutes avec AFP

— 

Layton Davies (D) et George Powell (G) ont été condamnés à 8 et 10 ans de prison pour avoir caché un trésor viking.
Layton Davies (D) et George Powell (G) ont été condamnés à 8 et 10 ans de prison pour avoir caché un trésor viking. — WEST MERCIA POLICE / AFP

Un tribunal britannique a condamné, ce vendredi, deux chercheurs de métaux à huit et dix ans de prison​ pour vol, après avoir caché un « inestimable » trésor viking.

Lorsqu’ils ont déterré, en juin 2015 un trésor vieux de 1.100 ans, Layton Davies, 51 ans, et George Powell, 38 ans, n’ont pas déclaré leur précieuse découverte aux autorités, comme l’exige la loi.

Des objets typiques d’une tombe viking

Le tribunal de Worcester (à la frontière entre l’Angleterre et le pays de Galles) a estimé qu’ils avaient « trompé non seulement le propriétaire » de la parcelle, mais aussi « le public » en le privant par ce vol « d’un trésor qui appartient à la Nation ». Les objets, pour la plupart anglo-saxons mais typiques d’une tombe viking, avaient été trouvés dans des terres agricoles du Hereforshire (ouest du Royaume-Uni). Parmi les éléments les plus précieux, on trouve un anneau en or du IXe siècle, un lingot d’argent, un pendentif en cristal du Ve siècle et plus de 300 pièces, dont certaines datent du règne d’Alfred le Grand.

Cinq pièces pourraient valoir jusqu’à 50.000 livres chacune (58.200 euros) : il s’agit de pièces de deux centimes extrêmement rares, appelées « penny aux Deux empereurs » car y figurent le roi Alfred le Grand et Ceolwulf II, un monarque moins connu. Le tribunal a déploré que seules 31 pièces ont été retrouvées, alors que des photos prises au moment de la découverte, dénichées par la police sur le téléphone des suspects, montraient un butin bien plus conséquent.

Des objets qui appartiennent à « l’héritage national »

L’ensemble des objets récupérés à ce jour, pour l’instant conservés au British museum, est évalué à 581.000 livres (677.000 euros). Le reste, « probablement caché dans un ou plusieurs endroits », selon le procureur, devrait valoir « plusieurs millions ». « C’est une découverte inhabituelle et majeure, au vu de ce que ces objets peuvent nous apprendre sur la période », a déclaré Gareth Williams, conservateur des monnaies médiévales et des collections vikings du British Museum.

Il explique par exemple que la trouvaille des « penny aux Deux empereurs » permet d’en apprendre plus sur le processus d’unification du Royaume-Uni, les pièces suggérant une alliance jusqu’ici méconnue entre les deux rois. « De telles trouvailles appartiennent à notre héritage national », a-t-il déclaré, ajoutant que le Royaume-Uni disposait d’un des « systèmes les plus généreux au monde » pour rétribuer les chasseurs de trésors lorsqu’ils « respectaient la loi ». Deux autres hommes ont aussi été reconnus complices d’avoir aidé à dissimuler le trésor. L’un a été condamné à cinq ans de prison, l’autre, malade, devrait connaître plus tard sa sentence.