Texas : Un ex-agent de l’immigration risque d’être expulsé car il a découvert qu’il est mexicain

NATIONALITÉ Après plus de 50 ans passés aux Etats-Unis, cet ancien soldat de la marine américaine a découvert que son certificat de naissance était un faux et que son père lui avait menti

20 Minutes avec Agence
— 
Un enfant regarde à travers le grillage de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, le 24 décembre 2013.
Un enfant regarde à travers le grillage de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, le 24 décembre 2013. — Mark Lambie/AP/SIPA

Un agent de l’immigrationaméricaine a perdu son travail et risque l’expulsion après la découverte de son certificat de naissance. Le document montre que Raul Rodriguez est né au Mexique, ce que l’intéressé ignorait, raconte le site Insider. Le père de celui qui travaillait depuis 2000 au service des douanes et de la protection des frontières, au Texas, lui avait en effet caché la vérité sur sa naissance.

Vivant depuis plus de 50 ans aux Etats-Unis et ayant servi dans la marine du pays, Raul Rodriguez avait décidé d’aider son frère mexicain à immigrer aux Etats-Unis. Il a alors envoyé aux services d’immigration divers documents administratifs concernant le demandeur, mais aussi des papiers liés à sa propre situation. Les autorités ont alors mis au jour son véritable certificat de naissance émis par l’administration mexicaine, raconte le média américain KRGV.

Licencié car il n’était pas américain

Le document prouvant que Raul Rodriguez était né aux Etats-Unis était donc un faux. L’agent a initialement été soupçonné d’avoir sciemment falsifié la demande de son frère mais il a finalement été blanchi. Il s’est cependant avéré qu’il ne bénéficiait pas de la nationalité américaine et a donc été licencié par le service des douanes et des frontières. Il pourrait même être expulsé du territoire des Etats-Unis.

Raul Rodriguez a déposé une demande de permis de séjour mais l’étude de sa requête est en attente depuis plus d’un an, rapporte Insider. L’administration américaine considère en effet que l’homme s’est rendu coupable de fausses déclarations dans le cadre de la demande d’immigration de son frère.