Chine : Un chasseur attrape la peste bubonique après avoir mangé un lapin qu’il avait chassé

SANTÉ Outre le chasseur, vingt-huit personnes ont été placées en quarantaine dans la province concernée

20 Minutes avec agence

— 

Illustration: Un lapin de garenne.
Illustration: Un lapin de garenne. — CHANTELAT/SIPA

Un chasseur est traité en urgence depuis ce samedi après avoir contracté la peste bubonique dans la province de Mongolie Intérieure, au nord de la Chine. Selon l’agence officielle chinoise Xinhua, l’homme aurait contracté la maladie après avoir mangé  un lapin qu’il avait chassé, rapporte CNN. A la suite de cette découverte, vingt-huit personnes ont été placées en quarantaine dans cette province, selon la commission sanitaire locale.

La peste pneumonique, bien plus violente

La peste bubonique est une déclinaison commune et peu virulente de la peste. Elle se transmet rarement entre êtres humains et plus souvent à cause de puces infectées ou par la consommation d’une viande malade. En mai dernier, un couple mongol était décédé après avoir consommé le rein cru d’une marmotte, probablement infectée.

Le 12 novembre dernier, le gouvernement chinois avait annoncé que deux personnes étaient traitées pour une peste pneumonique à Pékin. Cette version beaucoup plus violente de la peste se transmet par simple éternuement ou par la toux. Si elle n’est pas rapidement traitée par antibiotiques, elle peut s’avérer mortelle.

Ce samedi, l’agence Xinhua a indiqué que la maladie ne semblait pas s’être étendue à d’autres personnes à Pékin. Ce cas ne semble pas non plus lié à celui du chasseur découvert samedi. Dans le monde, près de mille personnes attrapent la peste chaque année, selon des chiffres de l’OMS.