Iran :Un policier tué par des «émeutiers» après des manifestations dans le pays

ESSENCE Les manifestants se plaignent de la hausse du prix de l’essence

J.-L.D. avec AFP

— 

Iran: Un policier tué par des «émeutiers» après des manifestations — 20 Minutes

Un policier iranien est mort ce dimanche après avoir été la cible d’un tir lors de heurts avec des « émeutiers » à Kermanshah (ouest), au cours de manifestations déclenchées par l’annonce de la hausse du prix de l'essence, a indiqué l’agence officielle Irna.

Le lieutenant Iraj Javaheri est mort dans la nuit des suites de ses blessures après une confrontation avec des assaillants armés samedi soir lors de manifestations, a rapporté Irna, citant le chef de la police locale Ali Akbar Javidan.

L’ayatollah Ali Khamenei au soutien du pouvoir

Quarante personnes ont été arrêtées à Yazd dans le centre de l’Iran au cours de manifestations déclenchées dans plusieurs villes par l’annonce d’une hausse du prix de l’essence, à laquelle le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a apporté son soutien dimanche.

L’annonce de ces arrestations par l’agence de presse Isna intervient au lendemain de celle de la mort d’une personne à Sirjan (sud) lors de manifestations dans lesquelles plusieurs autres ont été blessées.

Des hooligans pour le leader religieux

La hausse des prix de l’essence a été décidée vendredi par le Haut conseil de coordination économique composé du président du pays, du président du Parlement et du chef de l’autorité judiciaire. Après le discours du guide suprême, le Parlement a annulé une motion qui visait à faire marche arrière, selon Isna.

« Certaines personnes seront assurément contrariées par cette décision (…) mais endommager et mettre le feu (à des biens) n’est pas (une réaction) de personne normale mais de hooligan », a déclaré Ali Khamenei.

Dans plusieurs villes, des conducteurs ont bloqué des routes et certains manifestants ont endommagé des infrastructures publiques, des stations-service et parfois tenté de mettre le feu à des dépôts d’essence.