Hong Kong : Nouveaux heurts ce dimanche, un policier blessé par une flèche

ROBIN DES BOIS Hong Kong sombre toujours plus dans le chaos

J.-L.D. avec AFP

— 

Des manifestants à Hong Kong
Des manifestants à Hong Kong — ISAAC LAWRENCE / AFP

Un policier hongkongais a été blessé ce dimanche au mollet par une flèche tirée par un manifestant lors de heurts proches d’un campus de la péninsule de Kowloon, devenu ces dernières heures la principale ligne de front de la contestation pro-démocratie.

Des photographies diffusées par la police montraient la flèche plantée dans le mollet de ce membre d’une équipe travaillant à la communication des forces de l’ordre, et déployée près de l’Université polytechnique (PolyU) de Hong Kong. Le policier a été hospitalisé.

Paralyser la ville et l’économie

La police a déployé des canons à eau et tiré de nombreuses grenades lacrymogènes contre les manifestants occupant le campus de la PolyU. Le quartier de Hung Hom où il se trouve avait déjà été le théâtre de heurts dans la matinée autour d’une entrée d’un des trois tunnels desservant l’île de Hong Kong, qui est bloqué depuis mardi.

Au terme de la semaine la plus violente depuis le début de la contestation en juin, la situation avait semblé s’apaiser vendredi soir. Mais les violences ont repris, et des manifestants préconisent de continuer à paralyser la ville pour "étrangler l’économie" de l’ex-colonie britannique.

Une contestation qui s’intensifie au fil des semaines

La mégapole de 7,5 millions d’habitants traverse depuis cinq mois sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations quasi quotidiennes de la mouvance pro-démocratie.

Mais cette contestation s’est intensifiée lundi dernier avec des opérations continues de blocage d’universités et de quartiers périphériques, en application d’une nouvelle stratégie baptisée "Eclore partout" (Blossom Everywhere), qui consiste à multiplier les actions pour éprouver au maximum les capacités de la police.