Un prof d’histoire de l’école de Marion Maréchal soupçonné d’avoir découpé une ex-étudiante

RUSSIE Ivre, Oleg Sokolov serait tombé dans la rivière Moïka alors qu’il tentait de faire disparaître le corps de sa victime

G. N. avec AFP

— 

Des pompiers et policiers effectuent des recherches dans la rivière Moïka où a été retrouvé Oleg Sokolov, samedi 9 novembre.
Des pompiers et policiers effectuent des recherches dans la rivière Moïka où a été retrouvé Oleg Sokolov, samedi 9 novembre. — Alexander Demianchuk/TASS/Sipa U

Un célèbre historien russe, spécialiste de Napoléon et décoré de la Légion d’honneur en France, a été interpellé samedi à Saint-Pétersbourg. Il est soupçonné d’avoir tué son ancienne étudiante, a-t-on appris de la police locale. « Un homme de 63 ans a été sorti samedi matin des eaux de la rivière Moïka, dans le centre-ville. Dans son sac à dos, on a découvert deux bras de femme et un pistolet d’alarme. Il est soupçonné de meurtre », a indiqué le Comité d’enquête russe dans un communiqué.

Une source dans la police locale a indiqué à l’AFP, sous couvert d’anonymat, que l’homme arrêté est Oleg Sokolov, professeur à l’université de Saint-Pétersbourg. Les médias locaux ont précisé de leur côté qu’Oleg Sokolov, ivre, serait tombé à l’eau alors qu’il tentait de faire disparaître les membres de la jeune femme dans la rivière.

Conseiller sur plusieurs films historiques

Selon les médias russes, la police a découvert au domicile d’Oleg Sokolov le corps décapité d’Anastassia Echtchenko, 24 ans, qui avait été son étudiante et avait cosigné plusieurs travaux avec lui. L’historien aurait reconnu avoir tué la jeune femme chez lui il y a deux jours, assure le journal local 47news.ru, citant des sources anonymes dans la police.

Décoré en 2003 de la Légion d’honneur en France, Oleg Sokolov a eu un rôle de conseiller sur plusieurs films historiques et a écrit plusieurs livres consacrés à Napoléon. Il est aussi membre du conseil scientifique de l'Institut de sciences sociales, économiques et politiques (Issep), l’école fondée par l’ancienne députée française d’extrême droite Marion Maréchal à Lyon, en France. Néanmoins l’Issep, a indiqué par communiqué dans la journée de samedi lui « retirer immédiatement sa fonction de membre du conseil scientifique » et présenter « condoléances et soutien à la famille de la victime ».

Il a aussi fondé un populaire mouvement de reconstitutions historiques en Russie, au cours desquels plusieurs milliers de figurants rejouent notamment des grandes batailles de l’histoire.

Oleg Sokolov lors d'une reconstitution d'une bataille napoléonienne en 2006.
Oleg Sokolov lors d'une reconstitution d'une bataille napoléonienne en 2006. - DENIS SINYAKOV / AFP