Inde : Un couple lapidé par des proches pour son mariage intercastes

FAITS DIVERS La femme appartenait à une caste dite « haute » alors que son mari était issu de la communauté dalit, considérée comme le bas de l’échelle sociale en Inde

20 Minutes avec agences

— 

Une manifestation de la caste des Dalits à Ahmedabad, le 2 avril 2018.
Une manifestation de la caste des Dalits à Ahmedabad, le 2 avril 2018. — Ajit Solanki/AP/SIPA

Ces faits sont les derniers en date des « crimes d’honneur » qui touchent l'Inde. Un jeune couple a été lapidé ce mercredi dans l’État du Karnataka, dans le sud du pays. Les proches de la femme étaient opposées à son mariage avec un homme d’une caste considérée comme inférieure, a expliqué la police locale.

Le couple de 29 ans s’était marié il y a trois ans. La jeune femme venait d’une caste dite « haute » tandis que son époux était issu de la communauté dalit (autrefois appelés « intouchables »). Celle-ci est considérée comme le bas de l’échelle sociale dans le rigide système de castes indien.

Trois suspects identifiés

Les deux avaient fui leur village natal et s’étaient installés dans une ville, où ils ont eu deux enfants. Mais ils sont retournés le mois dernier dans la localité pour rencontrer des proches, selon la police. « Ils ont été repérés par des villageois mercredi, qui ont informé le frère de la femme. Après quoi, ce dernier a rassemblé un groupe qui a attaqué le couple et les a tués à coups de pierres », a déclaré un membre de la police locale, Guru Shanth. Selon lui, « trois des principaux accusés ont été identifiés, dont le frère et l’oncle de la femme ».

D’après des statistiques des Nations unies, sur les 5.000 « crimes d’honneur » survenant chaque année dans le monde, près de 1.000 se produisent en Inde. En 2011, la Cour suprême indienne a stipulé que les coupables de ces actes devraient être condamnés à la peine de mort.