Airbnb : Les habitants d’une banlieue de New York envoient un signal fort contre les locations saisonnières

LOCATION La plateforme a justifié sa défaite en blâmant le lobby de la « grande industrie hôtelière new-yorkaise »

20 Minutes avec agences

— 

Airbnb. (Illustration)
Airbnb. (Illustration) — XAVIER VILA/SIPA

Les habitants de Jersey City, une banlieue de New York, viennent d’infliger une humiliante défaite à Airbnb. Quelque 70 % des votants de cette ville de 270.000 habitants ont approuvé ce mardi des restrictions sévères sur les locations de courte durée dans la commune.

Ces règles imposent notamment l’obtention d’un permis et la présence du propriétaire sur le site de la location. La nouvelle réglementation devrait réduire l’afflux de visiteurs via Airbnb, accusé d’aggraver la crise du logement, d’affecter des quartiers paisibles et de nuire au secteur hôtelier.

« Jersey City vous a montré ce qu’elle pensait »

Le maire démocrate Steven Fulop a salué ce résultat, qui confirme une ordonnance municipale adoptée en juin et qu’Airbnb avait contestée. La plateforme de location avait rassemblé 20.000 signatures réclamant un vote populaire et dépensé plus de 5 millions de dollars pour faire annuler la décision. « Vous avez mené une campagne de désinformation à Jersey City », a tweeté le maire après le vote. « Et Jersey City vous a montré ce qu’elle pensait. »

Airbnb a préféré mettre sa défaite sur le compte du lobby hôtelier. « Depuis le début de cette campagne, nous savions qu’il allait s’agir d’un des combats les plus difficiles pour nous, avec la grande industrie hôtelière new-yorkaise décidée à combattre le partage de logements », a indiqué un porte-parole de l’entreprise.

Cette défaite confirme les efforts de nombreuses villes – dont de grandes métropoles comme New York, Paris, Berlin ou Barcelone – pour limiter et régulier l’activité d’Airbnb. Lancée en 2008, la plateforme était évaluée en 2017 à plus de 30 milliards de dollars et se targuait fin septembre d’un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars au deuxième trimestre 2019.