Royaume-Uni : La reine abandonne la fourrure, une ONG se réjouit de ce « signal fort »

PROTECTION DES ANIMAUX Elizabeth II a décidé de ne plus utiliser de véritable pelage en guise de vêtement, un acte symbolique important selon les ONG

20 Minutes avec agences

— 

Elizabeth II, le 7 septembre 2019 en Ecosse.
Elizabeth II, le 7 septembre 2019 en Ecosse. — ANDY BUCHANAN / AFP

L’organisation de défense des animaux Humane Society International UK s’est réjouie ce lundi que la reine Elisabeth II « ait officiellement » abandonné le port de la fourrure, citant son habilleuse officielle. « À partir de 2019, si Sa Majesté a des obligations par un temps particulièrement froid, nous n’utiliserons plus que de la fausse fourrure pour s’assurer qu’elle reste au chaud », a assuré Angela Kelly, dans son livre « Le revers de la médaille : la reine, l’habilleuse et l’armoire », paru fin octobre.

Buckingham Palace n’a pas commenté cette déclaration. « Nous sommes ravis que Sa Majesté ait officiellement abandonné la fourrure », a exprimé Claire Bass, directrice de Humane Society International UK. Elle s’est réjouie de ce « signal fort » de la part d’un chef d’État, qui montre selon elle que « la fourrure est démodée ».

Deux tiers des Britanniques sont contre

Selon un sondage YouGov réalisé en 2018 pour Humane Society International, plus de deux tiers des Britanniques interrogés soutenaient l’interdiction de l’importation de fourrure au Royaume-Uni. Seuls 8 % s’opposent à cette idée.

Le Royaume-Uni a interdit l’élevage d’animaux pour leur fourrure depuis 2000, mais importe et vend de la fourrure de différentes espèces comme le renard, le lapin ou le vison. En 2018, le mouvement #FurFreeBritain (« une Grande-Bretagne sans fourrure ») avait réuni plus de 425.000 signatures contre l’importation de fourrure, menant l’affaire au parlement britannique, qui n’avait finalement pas adopté de projet d’interdiction en ce sens.