Le pic de pollution de l'air connu ces derniers jours, à New Delhi en Inde, est l'un des plus violents épisodes de pollution atmosphérique qu'a connu la mégapole ces dernières années.
Le pic de pollution de l'air connu ces derniers jours, à New Delhi en Inde, est l'un des plus violents épisodes de pollution atmosphérique qu'a connu la mégapole ces dernières années. — Manish Swarup/AP/SIPA

AIR

Inde : Le ministre de la Santé préconise de manger des carottes pour faire face à la pollution

Harsh Vardhan, ex-ministre de l’Environnement, a délivré ce conseil farfelu alors que sa capitale est sous le coup d'un violent épisode de pollution atmosphérique

New Delhi, ville prisonnière d’un épais brouillard nauséabond et nocif. La mégalopole indienne traverse depuis plusieurs jours un violent épisode pollution atmosphérique, rendant l'air irrespirable. Une catastrophe sanitaire contre laquelle un ministre du gouvernement indien entend lutter avec un conseil pour le moins surprenant.

Harsh Vardhan, le ministre de la Santé indien, a en effet recommandé sur Twitter aux habitants de New Delhi de… manger des carottes pour résister à la pollution de l’air. L’élu a expliqué que les carottes vont aider « le corps à obtenir de la vitamine A, du potassium et des antioxydants » permettant de lutter contre l'« héméralopie », c’est-à-dire la cécité diurne et ainsi de mieux voir. Elles vont aussi aider « à lutter contre d’autres effets nocifs sur la santé liés à la pollution », écrit le ministre.

Ancien ministre de l’Environnement, Harsh Vardhan s’était fait remarquer en 2017 pour avoir critiqué une étude de Greenpeace sur le nombre de morts liés [1,2 million] à la pollution atmosphérique en 2017, rapporte nos confrères de 28 Minutes.

La brume écœurante qui surplombe New Delhi a entraîné dans son sillon la fermeture des écoles, et des chantiers et le détournement et la suspension de plusieurs avions​. En outre, La circulation alternée est entrée en vigueur lundi dans la ville, jusqu’au 15 novembre.