Hong Kong : Une attaque au couteau en pleine manifestation fait cinq blessés

AGRESSION Selon un député pro-démocratie, l’assaillant, qui parlait mandarin, aurait crié « reprenez Hong Kong et Taïwan ! »

20 Minutes avec AFP

— 

La police antiémeute intervient dans un centre commercial d'Hong Kong, le 3 novembre 2019.
La police antiémeute intervient dans un centre commercial d'Hong Kong, le 3 novembre 2019. — Aidan Marzo / SOPA Images/Sipa U/SIPA

Une attaque au couteau a fait cinq blessés dimanche soir à Hong Kong, dont un responsable politique local. Andrew Chiu, qui milite pour plus de démocratie, a eu l’oreille coupée.

L’agression sanglante a eu lieu devant un complexe commercial de Tai Koo Shing, un quartier de la classe moyenne d’Hong Kong.

Selon des témoins cités par la presse locale, son auteur était un homme parlant mandarin (la principale langue de la Chine continentale) et proférait des slogans en faveur du régime chinois. L’homme criait « reprenez Hong Kong et Taïwan ! », a témoigné le député partisan de réformes démocratiques James To, parlant à la presse devant l’hôpital où a été admis Andrew Chiu.

Heurts entre forces de l’ordre et manifestants

L’assaillant présumé a été pris à partie et violemment frappé par la foule, selon ces images de la chaîne de télévision RTHK.

L’agression s’est déroulée en marge d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants. De nombreux rassemblements de protestataires avaient lieu dans des centres commerciaux au cours de l’après-midi.

La veille, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour un défilé non autorisé, donnant lieu à davantage de violences. Les policiers avaient alors fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau.

Hong Kong, un territoire semi-autonome, est secoué depuis cinq mois par des manifestations de militants dénonçant l’ingérence de Pékin. Taïwan est un territoire indépendant que la Chine considère comme une de ses provinces et qu’elle n’exclut pas de reprendre par la force.