RDC: Au moins 22 morts dans l’accident d’un camion de transport de minerais

DRAME Le véhicule qui transportait de la cassitérite a fait un tonneau après avoir percuté une grosse pierre

20 Minutes avec AFP

— 

Une mine en RDC, mai 2015 (illustration).
Une mine en RDC, mai 2015 (illustration). — AFP PHOTO / FEDERICO SCOPPA

Au moins vingt-deux personnes sont mortes et dix autres blessées dans l’accident d’un camion de transport de minerais survenu vendredi sur une route du sud-est de la République démocratique du Congo, a annoncé la police congolaise (PNC). Le bilan de cet accident qui a eu lieu dans la province de Tanganyika n’est que provisoire.

Absence d’un système de transport convenable à travers le pays

De nombreux passagers se trouvaient sur le chargement de cassitérite quand le camion s’est renversé à la hauteur du village de Mutetenya, sur la route reliant Manono à Lubumbashi. Il s’agit d’un camion de l’entreprise Mining Mineral Resources (MMR), une firme indienne immatriculée en Tanzanie. Selon Pierre Mukamba, l’administrateur du territoire minier de Manono (Tanganyika), le camion a heurté « une grosse pierre avant de faire un tonneau ».

Les accidents de la circulation sont fréquents en RDC, où les infrastructures sont mal entretenues et où la très grande majorité des axes routiers sont des pistes en terre. En l’absence d’un système de transport adéquat, des passagers montent à bord des véhicules de transports des marchandises pour se déplacer d’un point à l’autre dans des conditions souvent risquées.