Californie : Pour dénoncer la politique de Facebook, il se présente aux élections et va diffuser des fake news

MILITANT Ce Californien entend dénoncer la position de Facebook qui préfère donner la priorité à la liberté d’expression plutôt que de vérifier la véracité des publications

20 Minutes avec agence

— 

Mark Zuckerberg
Mark Zuckerberg — Stefani Reynolds - CNP/Newscom/SIPA

Pour dénoncer une position de Facebook en matière de lutte contre les fake news, un Californien a décidé de se présenter aux élections locales pour bénéficier d’un traitement différent des autres internautes. Adriel Hampton, un militant habitant à San Francisco, a déposé sa candidature à l’élection du gouverneur de l’Etat en 2022 ce lundi matin, rapporte CNN Business. Grâce à ce nouveau statut, il peut diffuser sur Facebook des publications dont la véracité ne sera pas vérifiée.

Numerama rappelle en effet que Mark Zuckerberg a expliqué lors d’une conférence organisée le 17 octobre que la liberté d’expression et d’information des citoyens constituait la priorité du réseau social. A ce titre, Facebook se refuse à vérifier ou censurer les communications émanant des politiciens et des candidats. Quitte à laisser se développer des campagnes de désinformation.

« Obtenir la régulation des réseaux sociaux »

Adriel Hampton entend attirer l’attention sur cette politique. Il a d’ores et déjà annoncé son intention d’utiliser sa position de candidat pour répandre dans des publicités des infox sur Donald Trump, Mark Zuckerberg et d’autres hauts responsables de Facebook. Mais aussi de Twitter, à qui il reproche la même attitude face aux fake news.

« Le but de cette initiative est d’obtenir la régulation des réseaux sociaux et l’assurance qu’il n’y a pas de dispense de fact-checking, explique celui qui s’est déjà présenté aux élections parlementaires de 2009. Je pense que les réseaux sociaux sont extrêmement puissants. Je suis convaincu que Facebook a le pouvoir d’influencer les résultats des élections ».