Migrants : 20 personnes retrouvées à bord de deux camions en Belgique

DESESPOIR Les personnes, parmi lesquelles figurent des enfants, sont saines et sauves

20 Minutes avec AFP

— 

Un poids lourds sur le réseau routier européen (illustration).
Un poids lourds sur le réseau routier européen (illustration). — A. GELEBART / 20 MINUTES

La scène dramatique survenue en Angleterre ne s’est pas répétée. Onze migrants ont été découverts samedi matin dans la remorque d’un camion à Saint-Trond, dans l’est de la Belgique. Parmi eux, des femmes et des enfants d’origine africaine, a priori érythréenne, a indiqué le parquet du Limbourg. Ils sont en bonne santé. Le chauffeur du camion, qui était en route pour le Royaume-Uni, s’était arrêté pour un problème technique.

Par ailleurs, la police a trouvé samedi matin neuf hommes se disant de nationalité irakienne, cachés dans un camion à Bruges et qui faisait route vers le port de Zeebruges, a indiqué le parquet de Flandre-Occidentale. Eux aussi sont sains et saufs.

Une voie très empruntée

La Belgique est une voie de passage très empruntée par les migrants et les réseaux de trafiquants, qui cherchent à tirer profit de la proximité avec le Royaume-Uni. Ainsi, 39 morts ont été retrouvés cette semaine près de Londres dans un camion frigorifique dont le conteneur était arrivé de Zeebruges, là encore. La police britannique a dans un premier temps indiqué que les victimes étaient chinoises, mais il est possible que des Vietnamiens figurent parmi elles. Quatre personnes ont été arrêtées.

D’autre part, la police a arrêté mardi trois hommes d’origine irakienne soupçonnés de trafic d'être humains dans une camionnette, sur un parking de Gand (nord-ouest). Le véhicule transportait 16 personnes.