Crash de Lion Air : L’accident lié à des défauts de conception et de certification, selon les enquêteurs indonésiens

ENQUETE Le système anti-décrochage MCAS du Boeing 737 MAX a  été mis en cause par les enquêteurs 

20 Minutes avec AFP

— 

Un appareil de la compagnie aérienne indonésienne Lion Air (illustration).
Un appareil de la compagnie aérienne indonésienne Lion Air (illustration). — Adek BERRY / AFP

Le crash du Boeing 737 MAX de la compagnie Lion Air au large de l’Indonésie, qui a fait 189 morts le 28 octobre 2018, est lié à des défauts dans la conception du système de commandes de vol, ont déclaré les enquêteurs indonésiens, ce vendredi.

« La conception et la certification du MCAS », un système automatique qui devait empêcher l’avion de partir en piqué, « étaient inadaptées », a déclaré le comité national en charge de la sécurité des transports, dans un rapport rendu public vendredi à Jakarta.

Les Boeing 737 MAX toujours cloués au sol

Le 29 octobre 2018, 189 personnes ont été tuées dans le crash du vol de Lion Air. Quelque mois plus tard, celui du vol 302 d’Ethiopian Airlines, également un 737 MAX, a fait 157 victimes.

Le système anti-décrochage MCAS, conçu spécialement pour le 737 MAX, a été mis en cause par les enquêtes préliminaires sur les deux accidents. Depuis, le modèle de Boeing est cloué au sol.