VIDEO. Liban : Des manifestants chantent « baby shark » à un enfant effrayé

COMPTINE Le jeune garçon et sa mère se sont retrouvés coincés, en voiture, par une assemblée de manifestants attroupée dans une rue, près de Beyrouth

E.Pe.

— 

Liban: Des manifestants chantent «Baby shark» à un enfant apeuré — 20 Minutes

« Baby shark », le nouvel hymne des opposants au gouvernement libanais ? La comptine sud-coréenne au refrain (très !) entêtant a été entamée par des protestataires, le 19 octobre dernier, près de Beyrouth. Le but ? Rassurer un petit garçon de 15 mois apeuré, assied à l’arrière d’une voiture bloquée au milieu d’une foule de manifestants. Un moment de légèreté, tandis que le Liban doit faire face à l’un des plus grands mouvements de contestation jamais vu jusqu’alors.

Pas de compromis entre le peuple et l’Etat

Les Libanais manifestent, depuis dix jours, dans les rues, contre l’ensemble de la classe politique. Ils accusent le gouvernement de corruption et de mauvaise gestion des affaires publiques, du budget et de l’argent de l’Etat. Le président Michel Aoun a, lui, opposé une fin de non-recevoir, ce jeudi, à la principale revendication du mouvement de contestation, alors même que les protestataires réclament le départ de son gouvernement. Après une nouvelle nuit de rassemblements dans plusieurs villes du pays, des barricades dressées par les manifestants sont toujours érigées aux entrées de Beyrouth.