Offensive turque : Les combattants kurdes affirment avoir quitté la zone de sécurité

SYRIE Les forces kurdes estiment avoir « totalement » rempli les conditions de l’accord de trêve négocié entre Ankara et Washington

20 Minutes avec AFP

— 

La frontière entre la Turquie et la Syrie près Akcakale, le 10 octobre 2019.
La frontière entre la Turquie et la Syrie près Akcakale, le 10 octobre 2019. — BULENT KILIC / AFP

Quelques heures avant l’expiration de la trêve de l’offensive turque contre les Kurdes, ces derniers ont affirmé à l’administration américaine s’être totalement retirés de la zone de sécurité au nord-est de la Syrie, a rapporté un responsable américain, ce mardi.

Dans une lettre envoyée au vice-président américain Mike Pence, le commandant des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mazloum Abdi, a indiqué avoir retiré « toutes les forces des YPG », les Unités de protection du peuple, principale composante des FDS considérée par Ankara comme un groupe terroriste, a précisé ce responsable ayant requis l’anonymat.

« Nous nous sommes pleinement conformés aux termes du cessez-le-feu »

Les forces kurdes ont « totalement » rempli les conditions de l’accord de trêve négocié entre Ankara et Washington, a affirmé un dirigeant kurde, à quelques heures de l’expiration de l’accord.

« Nous nous sommes pleinement conformés aux termes du cessez-le-feu (…) et avons retiré tous nos combattants et forces sécuritaires de la zone d’opérations militaires », a déclaré Redur Khalil, l’un des commandants des Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les combattants kurdes.